« La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker

9782877068635

« La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker chez De Fallois

« « Ce sont vos échecs qui donneront toute leur saveur à vos victoires. »
C’est l’histoire de Marcus Goldman, jeune écrivain « talentueux » qui après avoir sorti un premier roman qui a connu un grand succès au Etats Unis, est en panne d’idée pour le second, le fameux « syndrome de la page blanche ». Pour échapper à son agent et à son éditeur qui le pressent, mais surtout à lui-même, il décide de partir, de prendre des vacances pour se retrouver et trouver L’idée. De retour à New York, il prend la décision de retourner aux sources de son succès : Harry Québert, son mentor, son ancien professeur mais surtout son seul ami, qu’il a « mis de côté » depuis son succès.
Il quitte son monde « blingbling » pour Aurora, petit village du Nord des Etats Unis. Quelques jours après son arrivée chez son ami, une terrible nouvelle va venir bouleverser le court de l’histoire : le jardinier d’Harry Quebert à découvert dans le jardin un cadavre, vieux de plusieurs années. Le cadavre d’une jeune fille portée disparue depuis plus de 30 ans, NOLA.
A partir de ce moment, commence l’histoire non plus de Marcus mais celle d’Harry. Accusé du meurtre de NOLA, Marcus se met en tête de prouver son innocence par tous les moyens, et, quoi de mieux que d’écrire La véritable histoire de Harry Québert. De découverte sordide en rebondissement joyeux, l’auteur nous embarque dans une enquête aux fins fonds de l’Amérique.

Toute la complexité du roman se trouve dans la façon dont est racontée l’histoire, d’abord sur la vie d’un auteur en manque d’inspiration, puis sur l’enquête au présent mélangé au souvenir des habitants de Aurora en 1975, puis enfin le dénouement de l’affaire par la sortie du deuxième livre de Marcus, l’homme qui valait 1 millions de dollars. Enfin pour compliquer le tout, les chapitres sont inversés, on raconte la fin de l’histoire (la mort de Nola) pour revenir au commencement, en 1975. Il faut s’accrocher pour ne pas perdre le fil, mais l’intrigue est telle que cela ne pose aucun problème.
Ce roman est tout simplement passionnant. On est tenu en haleine tout le long, on peut même s’amuser à noter nos éventuels coupables, recouper les témoignages, on est au cœur de l’enquête. Un bon roman, avec un style très abordable (quelque fois un peu plat) mais qui nous fait passer un bon moment. »

Pierre-Emmanuel S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s