« Le tombeur du général » de Christine Clerc chez Allary

9782370730688Dans un récit plaisant et animé, Christine Clerc nous ramène , en ce printemps 2016 bien agité, en Mai ‎‎1968, ce mois qui vit la révolte des étudiants entraînant « la chienlit » dans notre pays !‎
‎ Le livre est construit en 2 parties ; la première nous rafraîchit la mémoire par une description plaisante ‎et exacte de ces événements qui commencent le 5 mai 1968. Nous retrouvons De Gaulle et ses ‎ministres, Peyrefitte, Joxe, Fouché… désemparés, hésitants sur la tournure à prendre face à cette ‎insurrection, ces émeutes violentes, les pavés qui volent, les grèves, l’occupation des usines, la ‎pénurie d’essence, les lycéens qui s’en mêlent, et toujours ces slogans de libération, de liberté.. De ‎Gaulle sera encore plus désemparé lorsque son 1er ministre, Pompidou de retour d’Afghanistan fera ‎ré-ouvrir la Sorbonne occupée ! Face à tous, Daniel Conhn-Bendit, « Dany le rouge » avec Geismar, ‎Sauvageot mais aussi Marchais le communiste, Rocard du PSU.. des cinéastes comme Godard..‎
Cohn-Bendit le héros des barricades, idole des intellectuels, d’une certaine bourgeoisie libérale, Dany ‎le rouquin enflammé et qui enflamme, sera expulsé car il n’a pas la nationalité française ! Mais il ‎revient avec l’aide de personnalités (à découvrir ou re-découvrir !)… Grâce au style vivant de l’auteur, ‎nous vivons intensément tous ces moments.‎
Puis, par un récit vif, Christine Clerc imagine la 2ème partie : un huis-clos entre le vieux Président et le ‎jeune leader anarchiste, dans un dialogue faux mais qui sonne si vrai. De Gaulle ne peut admettre les ‎raisons de cette révolte, rappelle à ce jeune ses état d’armes, d’homme politique… Cohn-Bendit ‎écoute mais ne lâche rien, fustigeant la société de consommation, prônant la libération, la liberté. Mais ‎au fur et à mesure du dialogue, apparaît une certaine entente entre les 2 hommes, entente non ‎dénuée d’un intérêt l’un pour l’autre. A travers cet échange, l’on peut se demander si ces ‎protagonistes n’avaient pas des idéaux communs, rebelles chacun à sa façon dans des différents ‎moments de l’Histoire du XXème siècle.‎
Un livre vraiment agréable, amusant dans ce dialogue imaginaire, mais intéressant dans le côté ‎historique bien documenté. « DANY » qui n’aura duré qu’un mois mais qui restera comme « le ‎tombeur du Général » .‎

par E.S.A

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s