« Le grand jeu » de Céline Minard chez Rivages

9782743637507Une jeune femme décide de s’isoler dans un refuge high tech accroché au flanc de la montagne. Que recherche-t-elle dans cette solitude volontaire ? Quels souvenirs fuit-elle ? Quelle quête existentielle est la sienne ? C’est une sorte de misanthropie qui a guidé les pas de la narratrice dans ce milieu hostile et merveilleux. Elle tente une expérience qui doit la libérer de la rencontre « des ingrats, des envieux, des imbéciles. » Entre solitude choisie et isolement volontaire, la jeune femme cherche sa place et « sort le grand jeu », les grands moyens !
Elle analyse sa situation, joue du violoncelle, fait son jardin, escalade … Cette héroïne tonique et énergique est dans la toute-puissance jusqu’au moment où elle rencontre une nonne chinoise qui va dérégler ce bel ensemble.
Un texte précis qui devrait plaire aux amateurs de montagne qui connaissent le prix de l’effort et la difficulté de vivre en milieu hostile. La deuxième partie du livre, plus axée sur les questions existentielles laisse le lecteur un peu sur sa faim : l’entrée d’un deuxième personnage intrigant et vaguement inquiétant fait basculer l’histoire dans le fantastique.

Par AG

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s