« Voici venir les rêveurs » de Imbolo Mbue chez Belfond

9782714470997 Quel magnifique roman qui explore les différences culturelles, l’immersion dans le rêve ‎américain, symbole de réussite qui fascine les immigrés mais l’obtention de la fameuse greencard est ‎plusqu’un parcours de combattant !‎
‎ Jende Jonga, immigré du Cameroun, vit à Harlem dans un modeste appartement ; à force de ‎petite boulots, au bout de 3 as, il a réussi à faire venir sa jeune femme Neni et son fils Liomi. Jende, ‎grâce à un cousin avocat à New-York , est engagé par Clark, l’un des directeurs de Lehman Brothers, ‎pour être son chauffeur et celui de sa famille, emploi en or qui devrait lui permettre d’envisager une ‎vie meilleure pour sa famille. Mais il y a toujours la peur au ventre en raison de sa demande d’asile qu’il ‎a demandé à la fin de son visa. Neni, de son côté, tout en enchaînant des petits boulots, suit des cours ‎pour entrer à l’Université car elle rêve d’être pharmacienne. Liomi devient vite un petit américain, avec ‎plein d’amis. Tous trois vivent dans leur quartier, au milieu d’amis africains, avec leur musique, leurs ‎cuisines traditionnelles, leur joie de vivre. La naissance d’une petite famille viendra compléter ce ‎bonheur.‎
De l’autre côté, la famille WASP que l’on découvre avec Jende. Clark trouve en lui une oreille attentive, ‎chauffeur consciencieux ; mais sa femme et ses enfants sont aussi proches de Jende. Ce couple ‎américain n’est pas heureux… Jende et Neni seront les témoins du naufrage de ce couple. La crise des ‎subprime va précipiter la vie familiale . Mais Jende va perdre son travail et se verra refuser sa demande ‎d’asile. Il ne peut donc rester à New-York au désespoir de Neni qui a un visa étudiant.‎
La famille américaine sera accablée par la mort de la mère, le départ du fils aîné. Et Neni heureuse à ‎New-York, aimant la mentalité, la façon de vivre et peu prête à repartir. Mais le rêve américain ‎s’achèvera car i faudra repartir au Cameroun avec l’espoir de retrouver le pays et Limbé en ‎‎« conquérant » d’où un rêve africain.‎

‎ La grande richesse de ce livre est de nous livrer la confrontation entre les cultures et les coutumes ‎de ces 2 pays. Les américains qui ne savent pas toujours trouver le bonheur malgré leur richesse ‎‎(argent, bonheur ?). A travers Jende les valeurs mises en avant sont le travail, le respect, la dignité, la ‎sagesse. Et il faut toutes ces qualités pour ces immigrés qui veulent vivre sur le sol américain malgré les ‎sacrifices.‎
‎ L’auteur nous fait bien voir la différence entre ces 2 cultures, surtout la place de la femme africaine. ‎Neni adaptée à la mentalité américaine ne peut se soustraire à sa culture même si son Cameroun natal ‎lui paraît bien fermé. L’homme africain (et donc Jende) peut devenir violent et aura toujours le dernier ‎mot quoiqu’il dise, quoiqu’il fasse. Lorsque Jende voit s’envoler son rêve, les doutes vont arriver, le ‎pays va lui manquer et il va vouloir revenir avec de nouveaux rêves de réussite « sur place » « revenir à ‎la maison » fait-il dire à son fils. Nous aurons aussi découvert la vie de ces immigrants qui travaillent dur ‎pour réussir au pays du rêve, mais qui doivent sans cesse envoyer de l’argent au pays pour entretenir ‎parents, frères, sœurs, neveux…‎

Un roman fort, passionnant à découvrir absolument en cette rentrée littéraire.‎

‎ E S.A.‎

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s