« Petit pays » de Gaël Faye chez Grasset

9782246857334 Un livre à lire ABSOLUMENT tant il s’en dégage une magnifique poésie. Un livre plein de lumière, ‎sur un sujet difficile. Il est totalement d’inspiration autobiographique.‎
‎ Gabriel est né au Burundi, à Bujumbura et l’histoire se situe sur 2 années de sa vie entre ses 10 et 12 ‎ans. Il habite un quartier d’expatriés au milieu des manguiers, des bougainvilliers. Il vit entre ses ‎parents, son père français, sa mère Tutsi du Rwanda, si belle, sa petite sœur Anna et ses amis, Gino, ‎Armand, les jumeaux. Il est heureux, ne voulant rien savoir des querelles entre Tutsis et Hutus, ni du ‎Rwanda que sa mère a dû fuir lors des premiers massacres tutsis. Que de belles descriptions d’une ‎douceur de vivre. Mais c’est à cet âge que Gabriel voit son paradis d’enfant éclater avec toutes ces ‎querelles entre tutsis et hutus. Sa mère, si belle, quitte le foyer laissant ses enfants avec leur père. ‎Elle retourne au Rwanda retrouver sa famille. Au Burundi ce sera la première élection présidentielle, ‎suivie de la guerre civile. Gabriel se souvient, et raconte cette enfance si merveilleuse ; de très belles ‎scènes, ainsi la soirée d’anniversaire pour les 11 ans de Gabriel, une fête magique, musicale avec tout ‎le quartier… la chasse du crocodile par Jacques, l’ami du père… Malgré cela, Gabriel perd son innocence ‎d’enfant nous plongeant dans l’horreur de cette guerre civile, ce génocide impitoyable. Du Rwanda où ‎elle était partie sur les traces de sa famille, sa mère reviendra l’esprit dérangé, indifférente aux vivants, ‎même ses enfants qui perdent ainsi leur mère une seconde fois.‎
‎ C’est le quotidien d’un enfant dans le monde barbare des adultes. Même les enfants se lancent dans ‎la défense ; mais Gabriel ne veut pas suivre ses amis car il ne veut pas prendre parti entre les Hutus et ‎les Tutsis qui s’entretuent. Il lui faudra fuit son « petit pays » pour rejoindre la France où son père ‎l’envoie avec sa jeune sœur.‎
‎ L’histoire s’achève avec cet arrachement. Mais, nous lirons son histoire, devenu adulte, ce qu’il est ‎devenu.‎
‎ Quel beau roman empli de douceurs, de rêves d’harmonie, et si plein de poésie. L’enfance avec ce ‎bonheur disparu, ses souffrances mais qui laissent des raisons d’espérance.‎

‎ E.S.A.‎

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s