« L’odeur de la forêt » de Hélène Gestern chez Arléa

9782363081179Un livre dense, des personnages très nombreux (ne se situant pas dans le même espace de temps car ‎‎3 histoires s’offrent à notre lecture), et, malgré une impression de fouillis, une belle écriture ‎intéressante.‎
‎ ‎
‎ Elisabeth BATHORI, historienne de la photographie, se remet difficilement de la mort de ‎l’homme aimé. Elle se retrouve toutefois à reprendre pied dans le travail et le hasard professionnel ‎l’amène chez une vieille dame, Mme Alix de Chalendar qui lui remet les lettres et l’album photos ‎d’Alban de Willicot, lieutenant mort sur le front en 1917, et ami d’un des plus grands poètes de son ‎temps Anatole Massis. Les chapitres se succèdent, changeant de forme d’écriture selon que l’on lise ‎les lettres d’Alban, le journal de Diane, ou que l’on soit dans la vie présente de la narratrice.‎
‎ Très vite, nous apprenons que l’historienne hérite de Mme de Chalendar une jolie propriété en ‎Bourgogne, maison qui deviendra vite son refuge et l’aidera dans ses recherches.. En voulant retrouver ‎les réponses du poète à Willicot, Elisabeth BATHORI se prend d’affection pour le lieutenant. Ces lettres ‎montrent l’horreur physique et psychologique de ces combats dans les tranchées, l’incompétence du ‎commandement. Willicot, passionné par la photographie, aidé par son ami Massis, enverra ainsi à son ‎ami de nombreux témoignages de ces combats, témoignages pour l’avenir. Grâce à ces lettres, ‎l’historienne se lance aussi dans la lecture du journal de Diane, dont le lieutenant fut très amoureux. ‎Ce journal, retrouvé au Portugal, est ainsi à l’origine d’une nouvelle histoire dans l’histoire. Les ‎portugais rencontrés sont liés à la 1ère famille ; mais comment ? Cela nous amène à la Seconde Guerre ‎Mondiale, période trouble et violente. Ce sera la recherche d’une femme juive . Cette histoire est ‎imbriquée dans le présent, dans la vie de la narratrice puisqu’elle nous amène à la 3ème histoire, ‎l’histoire d’amour d’ Elisabeth Bathori avec Samuel, portugais descendant des personnes liées aux ‎autres histoires. Cette histoire d’amour sera mouvementée.. Suite à découvrir ! ‎

‎ 700 pages qui se laissent emporter, pages célébrant la mémoire, le devoir de mémoire, l’amour. ‎Toutefois, j’avoue ne pas avoir toujours compris la démarche de l’auteur. ‎
‎ par E.S.A.

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s