« Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar de Antoine Choplin chez La Fosse aux Ours

Thomas Kusar est un jeune et modeste employé des chemins de fer en Tchécoslovaquie communiste. Une vie tranquille, la passion pour la photographie, un amour partagé avec une autre employée des chemins de fer et l’ambition ultime d’être garde-barrière et de conduire la draisine. Jusqu’à sa rencontre fortuite avec Vaclav Havel, le dissident, le futur président de la république. Il choisit son camp : avec la modestie et la timidité qui le caractérisent, il décide de résister et de se mettre au service de la dissidence.
Comme dans ses précédents livres, Antoine Choplin dresse le portrait d’un sans-grade qui voit sa vie magnifiée par le cours de l’histoire. C’est aussi le portrait d’un homme debout, Vaclav Havel, épris de justice et de liberté qui fait barrage à l’arbitraire par sa force tranquille, sa douceur, son amour de la culture et avec le soutien de sa femme Olga et d’une poignée d’amis.
Ce récit est un hommage bienvenu à l’engagement et à la discrétion, thèmes chers à notre auteur dont il faut absolument lire les précédents ouvrages (Radeau, Une forêt d’arbres creux, Le héron de Guernica) tous empreints de poésie.

par AG

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s