« Voyage d’hiver » de Jaume Cabré chez Actes Sud

Existe-t-il le hasard qui nous fait choisir un livre pour une couverture qui nous émeut ou un titre qui nous parle ? Probablement pas. Il me semble que ce beau titre qui évoque Schubert et ce paysage désolé et enneigé sur la couverture de l’ouvrage appellent à la lecture. Et quelle découverte ! Ces quatorze nouvelles – indépendantes les unes des autres – manient les grands thèmes de la vie et de la littérature avec brio, élégance, profondeur. La place de la musique, l’art salvateur, le goût des livres ou encore la question du mal sont les sujets évoqués dans ces nouvelles mais aussi dans toutes l’œuvre de Jaume Cabré. Servi par une très belle traduction, Jaume Cabré interroge son lecteur sur le rapport de toutes choses les unes avec les autres dans la vie. Il évoque Bach, Schubert ou Rembrandt, figures européennes éternelles comme les désordres et les violences de l’Histoire qui ont secoué l’Europe au long des siècles.


Les personnages des nouvelles, comme leur histoire, se fondent sur ce que l’auteur n’a pas le temps ou le loisir de nous dire. Il laisse toute latitude au lecteur de lui créer un environnement, de compléter des pans de son histoire, de lui inventer une vie. Et les quatorze nouvelles plongent le lecteur dans des univers différents qui ont pourtant des liens entre eux.

« La vie n’est pas le chemin, pas même la destination, seulement le voyage et quand nous disparaissons c’est toujours à la moitié du trajet, quel que soit le lieu. »

Par AG

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s