« L’affaire Rosenblatt » de Joel Haroche chez Grasset

L’affaire Rosenblatt est un roman de Joel Haroche paru en février 2017 aux éditions Grasset. Il faisait partie des romans finalistes du « prix Ouest France Étonnants Voyageurs 2017 ».

Cet ouvrage a la particularité d’être raconté par un adolescent nommé Elias Rosenblatt. Il déteste par-dessus tout, sa famille qu’il critique allégrement. Le narrateur cultive l’humour avec les nombreux surnoms qu’il donne aux personnages, surtout à son petit frère Nathan : « Nathan-le-péteux », « Nathan-je-sais-tout », « l’insupportable pas bleu », « Nathan-le-gauchiste »…


Dans le début des années 60, les Rosenblatt, famille juive de trois enfants, s’installe au Texas avec Grand’Pa, le père de Julius Rosenblatt qui a passé toute sa vie à chercher Selma, son amour perdu et désire désormais mourir afin de la rejoindre. D’origine russe, leur intégration n’est pas des plus simples. Lors d’une soirée entre Russes, Rose, la mère de la famille Rosenblatt, rencontre Marina. Elles se découvrent de nombreux points communs, notamment « l’amour » pour J.F. Kennedy et sa famille. Elles deviendront alors très proches. La jeune Marina et sa sensualité auront, de même, beaucoup de succès auprès du petit Elias, qui après tout, comme il le dit très bien, n’a que douze ans d’écart avec elle ! Le narrateur n’hésite pas non plus à partager son avis sur le fait que Marina soit très mal mariée. Lee Harvey Oswald, surnommé Lucky Rabbit par les Rosenblatt en raison de sa ressemblance avec un rongeur triste, bat effectivement sa femme. Ce dernier point ne déplaît pas forcément au jeune Elias, car de toute façon, « il n’y a rien de plus beau que la beauté quand elle est un peu abîmée ». Un dix-sept novembre, les deux familles se retrouvent pour un pique-nique non loin de Rainbow, dans une vaste prairie descendant vers un petit lac, entouré d’un bosquet d’acacias et d’un champ de tournesol qui abritent des regards. Décor bucolique pour un moment de détente… Évidemment, tout ne va pas vraiment se passer comme prévu… En effet, quelques événements imprévus, que je vous laisse découvrir, vont se produire. Et ce n’est que le début… 

Ce roman, composé de nombreux rebondissements inattendus, se termine par un coup double ! La famille Rosenblatt s’agrandit tandis que celle des Oswald diminue…

Ce roman, sur fond historique et teinté d’humour, est adapté aux lecteurs de tous les âges.

Je vous invite sincèrement à lire ce livre inspiré de faits réels.

Bonne lecture !

Par Manon

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s