« L’homme de la montagne » de Joyce Maynard chez Philippe Rey

Dans la banlieue de San Fransisco, Rachel et Patty, deux sœurs inséparables, traînent leur désœuvrement estival. Elles sont livrées à elles-mêmes malgré la présence évanescente de leur mère dépressive et les courtes visites de leur père qui vient de quitter le foyer conjugal. Elles n’ont rien d’autre à faire que de regarder la télévision du voisin à travers la fenêtre, se promener dans la montagne qui entoure leur quartier et se raconter des histoires, affalées sur leur lit.


Quand une série d’assassinats de jeunes filles va bouleverser leur quotidien et donner corps à leur imagination. Et c’est leur père qui mène l’enquête …


Des décennies après, Rachel raconte cet été si particulier. L’intrigue policière n’est qu’un prétexte à se souvenir de l’amour qui unissait si fort les deux sœurs et de ce moment de la vie où les corps changent, le regard sur les parents se transforme et la vie dans ce qu’elle a de plus cruel fait irruption dans le monde enchanté de l’enfance.


On retrouve dans ce roman toutes les qualités de narratrice dont fait preuve Joyce Maynard dans son œuvre.

Par AG

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s