« Les furies » de Lauren Groff aux éditions de L’Olivier

Si le Président Obama l’a élu « meilleur roman de l’année », il faut malgré tout garder une certaine distance.
Ce roman est déroutant parce qu’il présente une alternance de passages passionnants et de moments profondément ennuyeux.
C’est le roman d’une grande désillusion ; fait-elle écho à la vie de notre cher Barack ? L’écriture est de qualité, l’enchaînement parfois un peu compliqué et les héros attachants.
A découvrir avec circonspection

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s