« La tristesse du samouraï » » de Víctor del Árbol aux éditions Actes Sud

Une femme sur un quai de gare, accompagnée d’un petit garçon. Elle n’ira jamais à Lisbonne où elle comptait se réfugier. Elle sera assassinée dans une carrière sordide par un homme de main à la solde de son mari phalangiste.
Victor del Arbol nous raconte une histoire de vengeance, de malheurs et d’intrigues. Qu’est devenu ce petit garçon ? Les phalangistes ont-ils disparu du paysage politique ou se sont-ils recyclés sous un vague vernis démocratique ?

Quels liens se tissent entre les personnages, entre les époques ?

L’intrigue est souvent touffue et effectue des vas-et viens entre aujourd’hui, le début de la guerre civile espagnole et la tentative de coup d’état de 1981. Sans oublier un passage à Stalingrad avec la division Azul … Preuve que le traumatisme de la période franquiste est toujours présent.

Malgré quelques invraisemblances dues au grand nombre de personnages que l’auteur veut absolument relier entre eux et quelques complaisances avec la violence et le sordide, ce thriller psychologique a connu un grand succès en Espagne et se lit avec plaisir pour peu qu’on connaisse un peu l’histoire de ce pays.

Par AG

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s