« Par le vent pleuré » de Ron Rash aux éditions Le Seuil

En introduction, un court chapitre pour relater la découverte d’ossements près d’une rivière qui coule non loin de Sylva dans les Appalaches, ces paysages chers à l’auteur.

Cet article de journal va alors entraîner un homme Eugène Mathney, 45 ans, écrivain raté, alcoolique, à revenir sur sa vie. Sans réelle structure, Ron Rash va faire alterner des chapitres consacrés à l’année 1969, les autres à 2015, année où le narrateur s’exprime. Eté 1969, Bill (21 ans) et Eugène (16 ans) vivent à Sylva avec leur mère veuve, sous la coupe tyrannique, autoritaire de leur grand-père paternel, médecin généraliste ; un homme dur, intolérant, qui décide de tout, vêtements, dépenses, avenirs professionnels. Bill sera chirurgien !
Les 2 garçons doivent gagner leur argent de poche en nettoyant le cabinet médical. Sinon, ils vont souvent pêcher la truite au bord de la rivière proche. C’est là qu’un dimanche leur apparaîtra une naïade superbe, totalement affranchie par rapport à l’ambiance de leur petite ville ! Elle se baigne nue et va les fasciner, ils vont l’aborder… ce sera l’été de tous les dangers ! « Summer love ». Cette jeune Ligeia arrive de Floride où sa vie dissolue a incité ses parents à la confier à un oncle et une tante dans cette petite ville. Elle est libérée sexuellement, aime boire du vin rosé, flâner avec des joints ou des médicaments « planants » !! Les 2 frères vont alors la rencontrer secrètement, sorte de défi à leur grand-père, allant jusqu’à voler les médicaments demandés dans l’armoire de leur grand-père. Bill l’aîné arrêtera rapidement ces rencontres, sans doute conscient du danger qui les guette et bien décidé à « réussir » études et vie. Eugène, jeune vivant avant dans l’ombre de son frère, reste plein d’admiration pour cette fille qui lui fait perdre sa virginité, le fait boire, lui demande de plus en plus de voler des médicaments ou de lui apporter de l’argent. Il continue cette relation cachée , mais se rend-t’-il compte que cette Ligeia l’entraîne dans ses trafics et consommations de drogue ? Cela instaure un rapport de force entre les 2 frères, le plus jeune ne voulant pas écouter son aîné. Après quelques moments forts pour Eugène, cet été Peace and Love s’achève par la disparition de la jeune fille, laissant Eugène désemparé.

Alors que les ossements retrouvés, s’avèrent bien être ceux de la disparue des années auparavant, Eugène se voit interrogé par le shériff, menacé ? Alcoolique, écrivain raté, il a tout perdu : sa femme, sa fille, son poste d’enseignant, ne vivant que de son héritage dans la maison de sa mère ! Bill est un brillant chirurgien à la vie de famille équilibrée.
Habilement , Ron Rash nous emmène dans ce roman policier à la découverte de ce qui s’est passé ! Eugène s’accroche à l’évocation de cet amour de jeunesse, s’interroge sur cette disparition et cette mort alors que son frère Bill est le dernier censé avoir vu la jeune fille. Vous découvrirez . Bill serait-il l’assassin ayant camouflé le meurtre ? Quel est le rôle du grand-père et de son fidèle Nemo , une sombre brute….

L’affaire sera classée sans suite. Tout au long un certain suspense à l’évocation de secrets de famille, surtout ceux concernant la mère des 2 garçons. Cette rencontre aura ravagé sûrement la vie d’Eugène et aura contribué à éloigner les 2 frères.

« Par le vent, pleuré », extrait d’un livre de Thomas Wolf, écrivain fétiche d’Eugène, et thème de sa thèse… titre donné pour la traduction française car le titre original « The Riser », la Rédemption ne convenait pas à l’éditeur.

Un livre agréable, bien sûr ancré dans les paysages chers à l’auteur ; je n’y ai pas toutefois trouvé l’ampleur de précédents livres de Ron Rash.

Par E.S.A

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s