« La nuit des béguines » de Aline Kiner aux éditions Voir de près

Roman historique très bien écrit et très détaillé sur la vie du béguinage royal dans Le Marais à Paris au moyen âge, celui-ci est protégé par Philippe Le Bel en 1310 par dévotion envers son ancêtre.

Le béguinage était une communauté de femmes issues de tous milieux. Célibataires ou veuves, elles vivaient libres, insaisissables, empreintes d’humilité, de bonté se consacraient à Dieu sans pour autant se retirer du monde. Elles cultivaient la terre, soignaient avec des plantes et des épices car elles ont des vertus médicinales. Les béguines sont moquées, critiquées, accusées dans leurs libertés, leurs statuts, leurs pensées par l’église catholique assoiffée de pouvoir et d’autorité qui crée un tribunal d’inquisiteurs. Ainsi Marguerite Porete, femme érudite exceptionnelle sera brûlée sur la place publique pour avoir écrit « le miroir des âmes simples et anéanties ».

par MR, « Lectures Gourmandes »

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s