« Une longue impatience » de Gaëlle Josse aux éditions Noir sur Blanc

Une longue impatience est un roman déchirant sur l’amour maternel, l’auteure raconte la quête éperdue d’une mère tourmentée pour retrouver son fils.

Anne est une jeune veuve, son mari Yvon Le Floch a disparu en mer lors d’un naufrage durant la seconde guerre. Anne élève seule son petit Louis. Elle mène une existence rude et pauvre.
Quand à la fin de la guerre, Étienne Quémeneur riche pharmacien demande Anne en mariage, elle a envie de croire en des temps meilleurs auprès de cet homme qui promet de l’aimer et de veiller sur son fils Louis comme un père.

Anne quitte sa petite maison de pêcheur bordée d’hortensias bleus pour s’installer dans la grande demeure d’Étienne. C’est un nouveau monde qui s’offre à elle.

Deux enfants naissent de leur union en comblant Étienne tandis que Louis devient indésirable… Anne vit mal sa nouvelle position sociale et remet en question son choix de vie avec Étienne qui est d’une extrême brutalité envers Louis. Au terme d’une dernière humiliation d’une rare violence, Louis âgé de seize ans s’enfuit.

Depuis le départ brutal de son fils, Anne est certaine que Louis a pris la mer sur un cargo.

Désespérée, au bord de la folie, elle part sur les sentiers douaniers, longe les falaises et guette inlassablement la mer qui lui rendra son petit. Elle souffre, elle voudrait disparaître, trouver refuge à son désespoir. Chaque jour elle pleure son impuissance, son mal de ne pas le retrouver.

Pour ses enfants et son mari elle reste digne, la vie lui a appris la souffrance, elle survit avec l’absence de son fils qui grandit en elle.

Quotidiennement Anne se réfugie dans son ancienne maison au bord de la falaise balayée par les vents ? Dans ses moments d’isolement, elle rejoint Louis par la pensée.

Pour donner sens à sa vie et pour tromper son impatience, elle imagine un festin pour le retour de son enfant. Elle rêve et elle écrit.

Anne envoie à son fils des missives ou elle exprime son amour inconditionnel, son espoir de fêter leurs retrouvailles, des lettres enjouées pleines de joies à venir qui lui permettent de nourrir un espoir et d’apaiser le manque infini qui la ronge. Elle s’accroche désespérément à ce lien qu’elle tisse jour après jour.

C’est un livre bouleversant, je ne peux que recommander cette lecture.

Par CM, « Lectures Gourmandes »

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s