« Le restaurant de l’amour retrouvé » de Ito Ogawa aux éditions Philippe Picquier

Rinco vit avec son petit ami indien dans une grande ville japonaise mais un soir elle trouve l’appartement totalement vidé; il ne reste rien absolument rien hormis une jarre de saumure léguée par sa grand-mère. Elle en perd la voix et n’a qu’une solution demander l’asile à sa mère avec laquelle la relation s’est un peu distendue.

Elle retrouve la campagne, un ancien ami et le cochon Hermes petit protégé de sa mère.

Un projet magnifique va naître : ouvrir un restaurant pour donner de l’amour.

Petit à petit elle concocte des plats parfaitement réfléchis et adaptés à ses hôtes et se reconstruit doucement.

Ce roman est tout simplement délicieux; on y retrouve toute la délicatesse de la culture japonaise et c’est un régal.

Par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s