« Les gratitudes » de Delphine de Vigan aux éditions JC Lattès

« Vieillir c’est apprendre à perdre » : la mémoire, les repères, les mots, l’équilibre, la vue, l’ouïe, la boule…

C’est terrifiant ce « naufrage » et en même temps la délicatesse de Delphine de Vigan est une fois de plus au rendez-vous

Michka est entrée en EPHAD où elle reçoit les visites de Marie ainsi que de Jérôme, l’orthophoniste. Elle est tellement lucide et tellement drôle que le récit de son déclin est allégé par l’humour permanent.

Michka n’a pas tout perdu ; elle a conservé la gratitude envers ces personnes qui l’ont accueillie petite et à qui elle n’a pas assez dit  » Merci », comme si mettre ses affaires en ordre avant de partir devenait essentiel.

J’ai dévoré ce dernier roman assez court dont le sujet me touche et j’ai adoré une fois de plus l’écriture de Delphine de Vigan

Par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s