« J’ai couru vers le Nil » de Alaa el-Aswany aux éditions Actes Sud

A travers le destin d’une galerie de personnages issus de milieux divers Alaa al-Aswany nous raconte la révolution de 2011 en Egypte. C’est l’envers de ce que les médias nous ont relayé et c’est la vie de la Place Tahrir animée par tous ceux qui ont le désir de « construire une Egypte nouvelle, propre et respectable. »
Les personnages sont colorés et quelques passages teintés d’humour à la manière de l’auteur de l’Immeuble Yacoubian dont l’écriture est remarquable.
La répression terrible avec humiliations et tortures des manifestants est clairement dénoncée et ce roman est interdit en Egypte ainsi que dans une grande partie du monde arabe.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s