« Les dames de Kimoto » de Sawako Ariyoshi aux éditions Folio

Sawako Ariyoshi, la «  »Simone de Beauvoir » » japonaise nous livre une fresque sociale délicate, poétique et passionnante ; le roman débute avec Toyono chargée de l’éducation de sa petite-fille Hana qui a perdu sa maman ; elle lui transmet les règles de la femme modèle dans la société japonaise de la fin du XIXè siècle. Comment endosser un kimono, assortir un tissu et comment veiller au bonheur de son époux ces objectifs essentiels selon Toyono.
Hana quitte sa grand-mère pour la famille de son époux et la vie continue avec ses ruptures, ses accomplissements et ses changements. Un jour elle est grand-mère à son touret elle mesure sa place entre tradition et modernité, sagesse et émancipation.
Pour les amateurs de littérature japonaise, ne passez pas à côté de ce petit bijou.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s