« Les dames de Kimoto » de Sawako Ariyoshi aux éditions Folio

Voici une fresque familiale qui s’échelonne du XIXème siècle jusqu’à la seconde guerre mondiale.
Les Kimoto sont une famille ancienne aisée dont les 2 figures représentatives sont la grand-mère Toyono, 76 ans et sa petite-fille, Hana, 20 ans.
Hana, élevée par sa grand-mère dans la tradition est à l’âge où l’on se marie ; Un prétendant est désigné et choisit par la famille, c’est ainsi…
Hana est une jeune femme cultivée : elle a reçu une éducation ménagère (bien sûr) et aussi artistique.
Devenue mère, elle sera déçue par le côté revendicatif et moderne de sa fille qui rejette tout ce qui touche à la tradition, elle se retrouvera un peu dans sa petite-fille… mais le temps n’est plus au Japon d’antan.
Un récit très intéressant sur le poids des traditions, l’évolution de la femme, sa libération, le poids des superstitions, le masochisme …
Le côté suranné est délicatement entretenu dans ces pages entre les froissements de soie des kimonos, la cérémonie immuable du thé, tout cela entre le bruit doux de portes qui coulissent…
« En ce qui concernait l’éducation de sa fille, Hana ne pouvait intervenir qu’indirectement . Elle veillait avec acharnement à ce que Fumio prenne des leçons des arts traditionnels du Japon : la cérémonie du thé, l’art floral, le koto, qui étaient destinés depuis toujours à apprendre aux jeunes filles les vertus féminines de modestie et d’élégance »

par MAG

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s