« Le coeur converti » de Stefan Hertmans aux éditions Gallimard

Un puits d’oubli à la mémoire infinie

Après l’extraordinaire plongée autobiographique de Guerre et Térébenthine (Gallimard, 2015) autour de la figure du grand-père de l’auteur et la térébrante évocation du carnage de l’Europe en 1914, Stefan Hertmans, Belge de Gand et néerlandophone, nous revient avec un roman entièrement construit autour d’un parchemin hébraïque du XIe siècle retrouvé parmi les deux cent mille documents de la Genizah du Caire – ce lieu dans la synagogue Ben Ezra où l’on jetait tout le rebut hébraïque et les écrits qu’on ne pouvait détruire car le nom de Dieu ne pouvait l’être – et pieusement archivé au Manuscript Room de l’University Library de Cambridge, en Angleterre. Le titre original de ce livre, De Bekeerlinge, renvoie à « la prosélyte », mais l’excellente traduction qui nous est ici donnée privilégie ce Cœur converti, car c’est bien ici, avant tout, d’une histoire d’amour qu’il s’agit. Lire la suite

Publicités

« Débarqué » de Jacques Josse aux éditions La Contre-allée

Ce billet a été écrit par Albert Bensoussan, traducteur et auteur de renom qui nous fait la joie de partager son avis sur ce livre que nos libraires ont également apprécié.

Sur cette péninsule partagée entre Armor et Arcoat, « près de la mer » ou « près du bois », autrement dit pays de mer et de terre, inspiration-expiration-respiration, la Bretagne a toujours été un lieu où l’on vient, d’où l’on part, où l’on revient.

Lire la suite

« Cette nuit » de Joachim Schnerf aux éditions Zulma

Ce billet a été écrit par Albert Bensoussan, traducteur et auteur de renom qui nous fait la joie de partager son avis sur ce livre que nos libraires ont également apprécié.

Le jeune romancier Joachim Schnerf, qui avait publié Mon sang à l’étude en 2014 (L’Olivier), un bref récit sur la séropositivité et la crainte de sida, dans une écriture fiévreuse où sexe et mort se donnaient la main à l’avant-scène du théâtre du monde, nous revient quatre ans après avec un récit extrêmement maîtrisé où la mort seule tient la vedette, donnant la main à la survie, avec en arrière-fond, indicible et fantasmatique, la Shoah. 

Lire la suite

« Patria » de Fernando Aramburu aux éditions Actes Sud

Ce billet a été écrit par Albert Bensoussan, traducteur et auteur de renom qui nous fait la joie de partager son avis sur ce livre que nos libraires ont également apprécié.

Euskadi Ta Askatasuna, « Pays basque et liberté », plus connu sous le sigle ETA, organisation indépendantiste d’obédience marxiste qui s’est illustrée, depuis 1959, par de sanglantes actions faisant quelque 900 morts − la plus célèbre étant l’attentat en 1973 contre l’amiral Carrero Blanco, qui coûta la vie au successeur présumé du général Franco −, décide, le 20 octobre 2011, de déposer les armes et annonce « la fin définitive de son action armée » ; et c’est tout récemment, en 2017, que le désarmement total de l’ETA est effectif et achevé.

Lire la suite