« Le gardien des choses perdues » de Ruth Hogan chez Actes Sud

Le fil qui relie Eunice et Laura est celui des choses perdues ; entremêlés habilement les deux destins nous tiennent en haleine avec humour tout au long du récit.

Pourquoi Anthony démarre cette insolite collection d’objets trouvés et note minutieusement le lieu et la date de leur découverte ?
Comment Laura trouve sa place dans la belle demeure anglaise et se voit confier la difficile mission de restituer tous ces objets à leurs propriétaires ?
Freddy, le beau jardinier est il sous le charme de Laura ?
Derrière une apparente futilité, des sujets aussi graves que le deuil, la maladie, la vieillesse sont abordés avec une grande délicatesse et saupoudrés de ce cher humour britannique.
Ruth Hogan a traversé de rudes épreuves et ses insomnies Lire la suite

« Xala » de Ousmane Sembène chez Présence africaine

9782708705890Alors qu’il s’apprête à convoler en « troisièmes noces » notre héros voit s’abattre sur lui le Xala ; quelle malédiction et comment s’en extraire ?
Toutes les pistes sont bonnes pour résoudre le problème. Ce récit est un régal car avec un humour décapant et une auto dérision sur la société sénégalaise Ousmane Sembene nous permet de décrypter les moeurs, coutumes et croyances encore actuelles. Nous percevons la pression familiale, sociale et professionnelle de notre pauvre quinqua dont le prestige est écorné.
Ousmane Sembene grand écrivain mais aussi cinéaste a longtemps vécu et travaillé en France avant de rentrer au Sénégal.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Le ventre de l’Atlantique » de Fatou Diome chez LGF

9782253109075Fatou Diome peut parler de l’exil en connaissance de cause ; son itinéraire est émouvant et remarquable. Dans son premier roman elle nous montre combien sont grandes les illusions avant le départ et tout aussi grandes les désillusions à l’arrivée.
Salie très proche de son frère Madické vit en France et lui est resté au Sénégal avec un objectif : la rejoindre dès qu’il aura réuni l’argent.
Il vit essentiellement pour le football dont il espère réussite et fortune. Elle a franchi le pas de partir, n’a pas trouvé ce qu’elle espérait mais ne peut plus faire marche arrière.
C’est toute l’ambiguïté de son choix qui est traité avec beaucoup d’espoir et d’humour.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Désorientale » de Négar Djavadi chez Liana Levi

9782867468346Née en 1969 à Téhéran dans une famille d’intellectuels, Négar Djavadi quitte l’Iran pour la France à l’âge de 11 ans juste après la révolution ; elle nous offre un premier roman un peu autobiographique mais surtout foisonnant d’images de son pays natal.
Ce roman dense mêle mémoire, exil, quête d’identité ; « il faut se vider de soi, de sa culture, de sa langue, de ses repères, de ses habitudes… »
L’écriture est alerte, vivante et nous fait aller de la France d’aujourd’hui au souvenir de l’Iran.
L’amour pour le pays quitté est immense, les personnages sont colorés, la famille est omniprésente.
Beaucoup d’émotion, de sensibilité, une ode au pays natal et aussi beaucoup d’informations qui permettent de comprendre ce qui s’est passé lorsque les mollahs ont succédé à la monarchie.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Les petites chaises rouges » de Edna O’Brien chez Sabine Wespieser

9782848052106Vladimir Dragan arrive dans ce petit village perdu d’Irlande en se présentant comme guérisseur.
Il séduit la population féminine et en particulier la belle Fidelma mariée à un homme âgé.
Tout va pour le mieux jusqu’à ce que Dragan se fasse arrêté et inculpé pour génocide.
Comment Fidelma au comble de la naïveté est elle tombée dans ce piège ? Humiliée elle doit fuir et trouve refuge à Londres où elle survit dans un environnement violent et misérable.
Edna O’Brien, cette vieille dame n’a pas fini de nous étonner ; malgré son grand âge elle n’a rien perdu de son style percutant et acéré.
Une écriture étonnante.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« L’insouciance » de Karine Tuil chez Gallimard

9782070146192On en parle beaucoup depuis cet été et il mérite le détour ; Karine Tuil, à la plume alerte, nous entraîne dans une quête d’identité ; les personnages nous évoquent certains que nous côtoyons dans l’actualité.
Pris dans une actualité violente, en fuite ou dans le conflit comment concilier nos destinées, nos ambitions, nos amours, nos obligations ?
La violence ambiante génère t’elle aussi la violence des sentiments ?
C’est un des bons romans de la rentrée dans lequel l’auteur jongle avec habileté et finesse dans un enchevêtrement d’émotions.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Ce vain combat que tu livres au monde » de Fouad Laroui chez Julliard

9782260029366Fouad Laroui nous éclaire remarquablement sur l’engrenage qui conduit certains à se laisser séduire par un prédicateur de mosquée ; Ali, brillant informaticien vit avec Malika à Paris. Le refus d’un contrat va le projeter dans une dépression et sa vie s’en trouver bouleversée.
On voit la fragilité de l’homme, la désillusion et les nombreuses trahisons de l’histoire.
Le roman est ponctué d’informations historiques très précises et colle parfaitement à l’actualité de notre pays.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Le livre de la Jamaïque » de Russell Banks chez Babel

9782330006402Une plongée dans la Jamaïque à travers le récit d’un ethnologue qui va découvrir un « monde » ‎difficile à pénétrer ; on y croise les Marrons, descendants d’esclaves qui vivent dans la brousse ‎au milieu de l’île, Errol Flynn qui aurait été proche de milieux peu fréquentables, la culture ‎rastafari, mouvement religieux et culturel et HaÏlé Sélassié, leur Maître.‎
On y est au milieu du rhum blanc et de la ganja et on apprend beaucoup de choses, à travers ‎toutes ces rencontres, sur la culture complexe de cette Jamaïque belle et violente à la fois.‎
par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Americanah » de Chimamanda Ngozi Adichie chez Gallimard

9782070142354‎ »Si Michelle Obama n’avait pas lissé ses cheveux, Barack Obama n’aurait jamais été élu » ; ‎comment est- ce possible ?‎
L’auteur de ce roman passionnant s’emploie à nous le démontrer.‎
Ifemelu quitte le Nigéria pour faire ses études aux Etats-Unis et elle découvre rapidement la ‎couleur de sa peau et toutes les difficultés qui en découlent.‎
Elle prend conscience de la « RACE », de tous les préjugés, de tous les codes sociaux et de cette ‎insurmontable « intégration » .
Après quinze années et un long cheminement elle rentre au pays et espère y retrouver l’amour ‎de sa vie, Obinze.‎
Le style est vif, alerte, beaucoup d’humour, on ne s’ennuie pas un instant.‎
Un auteur très talentueux à découvrir, si ce n’est déjà fait, en toute urgence.‎

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Le retour » de Anna Enquist chez Babel

9782742783496Passionnante la vie de James Cook navigateur et cartographe hors pair ; la particularité du récit ‎est de nous faire vivre ses aventures à travers le prisme de son épouse Elizabeth qui a vécu ‎jusqu’à l’âge de 94 ans.
Nous partageons la vie d’une femme exceptionnelle qui a relevé la tête à chaque coup dur et a ‎attendu en vain LE RETOUR de son aventurier.
Comment imaginer aujourd’hui une vie de couple faite de séparations de plusieurs années sans ‎nouvelle aucune ; et malgré tout un engagement mutuel, un grand respect de la vie de l’autre ‎teinté d’angoisse et d’incertitude.
Le récit est extrêmement bien documenté sur les conditions de navigation, les relations avec ‎l’Amirauté, avec le roi, les préoccupations à propos de la santé de l’équipage, la rigueur à bord.
Une lecture bien rythmée qui nous transporte à une autre époque dans un autre univers.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.