« La disparition de Stephanie Mailer » de Joël Dicker aux éditions Editions de Fallois

Un peu difficile de parler de ce livre sûrement déjà beaucoup lu et dont on a beaucoup parlé : après le Livre des Baltimore, La Vérité sur l’affaire Harry Quebert,  ce 3ème opus était très attendu. Que dire, qu’en ai-je pensé ? Je vais peut-être me faire « mal voir » mais je suis déçue car il m’est apparu moins bon que les précédents.

Lire la suite

Publicités

« Légende d’un dormeur éveillé » de Gaëlle Nohant aux éditions Héloïse d’Ormesson

Un grand coup de cœur pour ce livre qui nous conte la vie du poète Robert DESNOS, ce poète que je ne connaissais guère si ce n’est par quelques poésies en primaire ou collège (et ça fait bien longtemps). Gaëlle Nohant nous donne à lire une superbe biographie romancée qui nous entraîne magnifiquement dans toute cette période foisonnante, la France des Années Folles, du Front Populaire, de la Guerre, de la Collaboration, de la Résistance, de l’Antisémitisme.

Lire la suite

« Une longue impatience » de Gaëlle Josse aux éditions Noir sur Blanc

Le fils Louis, 16 ans, a fugué… et nous voici entraîné dans la douleur, l’immense tristesse , l’amour inconditionnel de cette mère pour son fils.

Nous sommes dans un petit village de Bretagne dans les années 50. Anne, veuve Le Floch, après une enfance difficile, maltraitée, a épousé Yvon Le Floch marin. Un fils Louis naît en 1943. C’est la guerre… Et le bateau de pêche de Le Floch se trouve coulé, perdu hommes et biens , par les alliés.

Lire la suite

« Casimir mène la grande vie » de Jean d’ Ormesson aux éditions Folio

J’ai toujours aimé entendre Jean d’Ormesson parler; j’ai aimé nombre de ses livres…. Et comme à la Grand Librairie lors de son décès, il nous était recommandé de lire ce livre, je l’ai eu très rapidement chez mon libraire préféré ! Il paraît qu’Héloïse d’Ormesson, éditrice et fille de, dit que ce livre est le plus libertaire, le plus libertin. Oui , le ton est primesautier, le livre est léger dans cette satire de la société familière de Jean d’Ormesson.

Lire la suite

« Sucre noir » de Miguel Bonnefoy aux éditions Rivages

Quel plaisir à lire ce joli conte ! L’écriture est belle, lyrique avec des mots rares, étranges, exotiques ! Que de belles descriptions emplies de poésie : elles nous font rêver en nous entraînant dans ce village des Caraïbes.

Dans un 1er chapitre extraordinaire, l’auteur nous entraîne dans une histoire : celle d’un trois-mâts de 18 canons qui se trouve planté au sommet des arbres. L’équipage ne fait rien, la nourriture baisse (que d’images pour combler les manques !).

Lire la suite

« L’Avancée de la nuit » de Jakuta Alikavazovic aux éditions L’Olivier

Quel étrange livre ! Une expérience littéraire peu commune. Je ne connaissais pas cette jeune auteur dont c’est le 4ème livre, mais l’histoire m’avait interpellée ! Ce n’est pas vraiment un livre facile : roman dense, d’une écriture précise et exigeante mais qui demande de l’attention, de la concentration ! L’intrigue est compliquée, liée à l’auteur , l’histoire de sa famille, de son pays, l’ex-Yougoslavie.

Lire la suite

« L’art de perdre » de Alice Zeniter aux éditions Flammarion

Sur une page de l’Histoire de France qu’est la guerre d’Algérie, Alice Zeniter nous donne un grand livre avec l’histoire de sa famille paternelle dans une saga foisonnante. Un livre en 3 parties, 3 destins, 3 déchirures en quelque sorte.

Un livre qui nous retrace le destin de ces Kabyles que la France a « oubliés après les avoir utilisés », « L’art de perdre, un voyage qui n’a pas de fin ».

Lire la suite

« Les Bourgeois » de Alice Ferney aux éditions Actes Sud

Alice Ferney écrit toujours aussi bien pour nous conter une grande histoire, cette saga familiale.
Les BOURGEOIS, nom de famille dont le patronyme est proche du milieu social. Henri et Mathilde Bourgeois sont nés à la fin du 19ème siècle. Valentine, la mère d’Henri, sera longtemps à leurs côtés, témoin de toute une époque. De 1870 à 2016, nous suivons donc cette très prolifique famille; ils auront 10 enfants entre 1920 et 1940, Mathilde décédant en mettant au monde Marie la petite dernière. Ils auront 40 petits-enfants… Des arrière-petits-enfants.

Lire la suite

« Les Passeurs de livres de Daraya » de Delphine Minoui aux éditions Le Seuil

Ce livre n’est pas un roman, mais un documentaire remarquable, touchant. L’auteur m’avait beaucoup interpellée lors de son passage à la Grande Librairie. Et cette lecture s’est avérée être un grand moment.

Au cœur de la Syrie, Daraya ville martyre. Persuadé que cette ville est un repaire de terroristes affiliés à Daech ou Al Nostra, ou prêts à lui prendre son pouvoir, Bachar El Assad bombarde, affame Daraya pendant 4 ans, jour et nuit. Des morts, des exils… Dans ce champ de ruines, de jeunes Syriens (moyenne d’âge 23 ans) vont décider de construire une bibliothèque secrète pour eux et les habitants de la ville, ceux qui sont encore présents.

Lire la suite

« Par le vent pleuré » de Ron Rash aux éditions Le Seuil

En introduction, un court chapitre pour relater la découverte d’ossements près d’une rivière qui coule non loin de Sylva dans les Appalaches, ces paysages chers à l’auteur.

Cet article de journal va alors entraîner un homme Eugène Mathney, 45 ans, écrivain raté, alcoolique, à revenir sur sa vie. Sans réelle structure, Ron Rash va faire alterner des chapitres consacrés à l’année 1969, les autres à 2015, année où le narrateur s’exprime. Lire la suite