« J’ai un tel désir » de Françoise Cloarec aux éditions Stock

 « J’ai un tel désir de voir ton visage dans le plaisir…Je pense souvent à cela » écrivait dans l’une de ses nombreuses lettres enflammées Marie Laurencin à Nicole Groult. La photo qui illustre la couverture de l’ouvrage de Françoise Cloarec affiche avec éclat la passion déclarée des deux femmes, regards échangés, perdus d’admiration réciproque, amoureuse et intense. L’une des deux, Nicole pose sa main sur le genou de Marie dans un geste d’infinie tendresse. Le cliché résume à lui seul cette liaison assumée, affichée de deux femmes qui ont traversé la première moitié du XXe siècle au bras de maris, d’amants et de maîtresses. Tout comme la grande et libertine Colette.

Lire la suite

Publicités

« Le monarque des ombres » de Javier Cercas aux éditions Actes Sud

Depuis « Les soldats de Salamine » en 2001, sur le destin d’un Phalangiste sauvé par un Républicain, livre salué à sa parution par Mario Vargas Llosa, les romans de Javier Cercas sont autant de livres qui questionnent la mémoire d’un pays toujours hanté par la guerre civile. Ils s’avèrent être aussi des enquêtes autant que des romans, des fictions sans fiction, sur l’Histoire de l’Espagne et sur un passé toujours à vif. Ce fut le cas avec « Anatomie d’un instant » (sur le coup d’état avorté de 1981), ou avec « L’imposteur » (sur la supercherie d’Enric Marco, icône de la lutte antifranquiste et porte-parole des survivants espagnols de l’Holocauste). Le dernier livre de Cercas, « Le monarque des ombres », est de cette veine, qui tente de donner, ou retrouver, un sens à l’existence de ces hommes qui ont voulu, ou cru, consacrer et sacrifier leur vie à une cause juste, laissant une image d’héroïsme pour les uns, d’indignité et de déshonneur pour les autres.

Lire la suite

« L’île aux troncs » de Michel Jullien aux éditions Verdier

Michel Jullien avait attiré en 2017 le lecteur sur les pentes raides et arides de la montagne provençale du Ventoux en compagnie de « Denise », magnifique bouvier bernois, et de son maître. Cette fois, nous voilà embarqués aux fins fonds de la Russie, sur la petite île de Valaam, confetti posé au milieu de l’immense lac Ladoga. C’est « L’île aux troncs », dernier opus en date de Michel Jullien, auteur, une fois encore, de pages qui sont des merveilles d’écriture, où la cocasserie le dispute au pathétique, où le rire se mêle au tragique, où la truculence côtoie la noirceur.

Lire la suite

« Printemps amers » de Françoise Grard aux éditions Maurice Nadeau

Françoise Grard est une romancière de l’enfance, auteur de romans écrits pour les jeunes lecteurs, publiés essentiellement par Actes Sud Junior. Mais elle est aussi, depuis peu, écrivain de sa propre enfance, de ses primes années passées avec Marthe, sa grand-mère adorée et protectrice, Geneviève, sa mère souffrante et lointaine, Janine, deuxième épouse de son père, femme égocentrique, insensible et despotique. Dans une singulière trinité, ces trois femmes vont être le socle de ses souvenirs d’enfance et de jeunesse, tour à tour doux et amers, tendres et cruels, qui vont se succéder dans un long et bouleversant récit, magnifiquement écrit.
Lire la suite

« Novecento : pianiste » de Alessandro Baricco aux éditions Folio

  « Ceci n’est pas un roman. Ni même un récit. C’est une histoire ». C’est ce que disait l’écrivain italien Alessandro Baricco de « Soie » paru en français en 1997. Et Baricco ne dit pas autre chose d’un autre de ses livres, « Novecento : pianiste », publié en France en 2004 : « Tu n’es pas complètement fichu, tant qu’il te reste une bonne histoire, et quelqu’un à qui la raconter ». Et « son histoire à lui…c’était quelque chose. Il était sa bonne histoire à lui tout seul. Une histoire dingue, à vrai dire, mais belle » écrit Baricco.

Lire la suite

« Le Roi-Soleil se lève aussi » de Philippe Beaussant aux éditions Folio

Loin de la densité érudite d’un savant essai ou de l’académisme pédagogique d’un manuel de lycée, voilà une belle, originale et élégante leçon d’Histoire. Cet alerte et vivant récit de l’historien du Baroque Philippe Beaussant, « Le Roi-Soleil se lève aussi », fait de nous les spectateurs d’une journée de Louis XIV, du lever au coucher. Et nous apprend avec clarté et brio le rôle et la fonction du plus emblématique de nos souverains.

Lire la suite

« Les Forçats de la route » de Albert Londres aux éditions Arléa

« Les forçats de la route » : l’expression est entrée dans la légende et la littérature sportives, sous la plume d’Albert Londres, célèbre journaliste au « Petit Parisien », quotidien concurrent de « L’Auto », celui-là même qui fut à l’origine de l’épreuve mythique du Tour de France. Les journalistes ont alors pris le pli et n’hésitent pas à orner leurs articles d’expressions métaphoriques et dithyrambiques.

Lire la suite

« La bataille d’Occident » de Éric Vuillard aux éditions Actes Sud

Les livres successifs d’Eric Vuillard se font écho et bâtissent une œuvre d’un genre hybride. Sont-ils romans, récits, essais historiques ? Ou tout cela à la fois ? « C’est peut-être la singularité de mes livres, ils méconnaissent la division des pouvoirs entre la littérature et d’autres disciplines » dit Eric Vuillard. C’est ce que fait notre auteur dans son dernier livre paru, « L’ordre du jour », prix Goncourt 2017. Avant « L’ordre du jour », Vuillard a exploré à sa façon, dans « La Bataille d’Occident », les racines et les développements de la Grande Guerre, une guerre « à la fois obscure dans ses causes, brutale dans son déclenchement et terrible dans ses effets » nous dit-il.

Lire la suite

« Sous la plume – petite exploration du pouvoir politique » de Marie de Gandt aux éditions Robert Laffont »

 Nos Présidents de la République successifs ont recours à ce qu’on appelle des « plumes » pour écrire leur discours importants. Emmanuel Macron a fait appel à Sylvain Fort, normalien, antérieurement critique de musique classique et germaniste. François Hollande avait appelé à ses côtés Pierre-Yves Bocquet, énarque, antérieurement et étonnamment critique reconnu de rap américain !

Lire la suite