« La morale anarchiste » de Pierre KROPOTKINE

001064299

Essai philosophique libertaire d’une pertinence et d’une profondeur à l’épreuve du temps et des régimes politiques. Véritable ode à la vie et à l’entraide, Pierre Kropotkine s’emploie à redéfinir le concept de la morale à contre-courant des visions individualistes et utilitariste dominantes encore aujourd’hui. A lire absolument, et à faire lire à son entourage !

5/5

Romain R

« La morale anarchiste » de Pierre KROPOTKINE

Publicités

« L’acte Inconnu » de Valère NOVARINA

000548547L’acte inconnu est une œuvre étrange, difficile à appréhender dans un premier temps. En effet, si Gilles Deleuze définissait le style comme l’art de créer une nouvelle langue dans sa propre langue, alors Valère Novarina nous livre ce qu’il convient d’appeler un véritable exercice de style. Mais, une fois familiarisé à l’écriture, c’est une pièce riche d’une réflexion philosophique profonde autour du langage et de dieu ou de son corolaire et anagramme ; le vide. C’est une pièce drôle et absurde, saturée de néologismes et d’énumérations de noms propres à n’en plus finir. Enfin, c’est une pièce acerbe et satirique du langage, comme outil de rhétorique politique ou journalistique. Valère Novarina est un dramaturge contemporain de talent à lire ou à découvrir sur scène.

5/5

Romain R

« L’acte Inconnu » de Valère NOVARINA

« Voyage au bout de la nuit » de Louis-Ferdinand CELINE

000544790Empreint de nombreux éléments autobiographiques, L.F Céline nous livre à travers son premier roman le récit d’un voyage pessimiste et crépusculaire. Un récit qui transpire la noirceur, à travers lequel suintent l’horreur, la pourriture et la misère, où l’amour n’est qu’une étincelle sitôt éteinte dans l’épaisseur des ténèbres. Mais L.F Céline nous livre avant tout, en grand observateur de son temps, un récit poignant desservis par un style littéraire qui inspirera nombre de ses contemporains et successeurs. Un grand classique à lire ou à relire !

Romain R

« Voyage au bout de la nuit » de Louis-Ferdinand CELINE

« Le spleen de Paris : petits poèmes en prose » de Charles BAUDELAIRE

000771370Le spleen de Paris, publié à titre posthume, constitue tant sur le fond que sur la forme, une synthèse de l’œuvre Baudelairienne. Sur le fond, on retrouve dans ses petits poèmes en prose, tout le génie stylistique, le cynisme et la noirceur de l’auteur symboliste des « Fleurs du mal ». On  retrouve également l’influence de Thomas de Quincey ou encore d’E.A. Poe, donnant à certains de ses poèmes une dimension fantastique et énigmatique. Mêlant ainsi poésie et nouvelles, la forme de l’ouvrage est quasi inédite pour l’époque et clos idéalement l’œuvre d’un grand poète. A déguster sans modération !

Romain R

« Le spleen de Paris : petits poèmes en prose » de Charles BAUDELAIRE