« Constellation » de Adrien BOSC

002969834

Bel usage de la langue française à certains endroits. Construction des chapitres interessante en alternance et entre passe et present, entre les faits et l auteur lui meme. Demo de ces petits riens qui font qu un grain de sable peut changer un destin. Un bon livre intéressant à lire

Sylvie T

« Constellation » de Adrien BOSC

Publicités

« Petite poucette » de Michel Serres

001435049Remarquable essai sur l’apparition de cette nouvelle génération qui surdéveloppe l’utilisation de ses pouces en tapant en permanence sur un terminal. L’auteur annonce une nouvelle mutation de l’être humain. Il relie ces développements du numérique à l’ensemble du développement de la lignée humaine, tant au niveau physique avec l’apparition des 1ers outils que cognitif avec l’imprimerie et le numérique qui libèrent le cerveau de l’accumulation de connaissances.

Cette nouvelle révolution modifie la notion d’espace (accès à tous et à tout en tous lieux), la pédagogie (que transmettre, quelle école, comment quand le savoir est accessible à tous et partout), la société (tout le monde communique en permanence partout et sur tout).

Ce nouvel Homme a une nouvelle Histoire (non plus depuis l’apparition du genre Homo mais depuis le Big Bang) et un nouveau futur : il est devenu l’acteur majeur de notre Terre.

Sylvie T

« Petite poucette » de Michel Serres

« La Servante du Seigneur » de Jean Louis Fournier

002284981Ce livre est le cri de désespoir d’un père qui après avoir perdu ses deux fils handicapés et sa compagne de 40 ans, a le sentiment de perdre sa fille qui entre en religion.

Chaque phrase, chaque mot nous délivre le fardeau de douleur de JL Fournier.

Un incessant aller-retour entre ce que sa fille était et ce qu’elle est devenue : « elle voulait être artiste, elle veut être sainte », « elle est entrée dans les ordres ou elle est aux ordres ? », « elle ne doute plus, elle sait ! », ce père perdu et esseulé « ne sait plus ce qu’elle fait mais ce qu’elle ne fait pas ».

Un livre qui interpelle sur la relation parent-enfant même si l’un et l’autre ont plus de 40 ans, sur la place de la religion dans la vie aussi.

Livre à une seule voix qui alterne entre le passé idéalisé et le présent, et qui se termine par le droit de réponse de sa fille à la fin du livre, après ce cri du cœur de l’auteur «  Reviens avant que je m’en aille ».

Sylvie T

« La Servante du Seigneur » de Jean Louis Fournier