« Les inconsolés » de Minh Tran Huy aux éditions Actes Sud

Voici un conte noir du XXI ème siècle ! un condensé de belle histoire de fées bienveillantes, de marâtres, de prince charmant aux allures de polar.
L’histoire commence près du lac d’un vieux château célèbre par sa dame qui y vécu dans un temps ancien : ayant perdu son jeune époux à la guerre, elle fut inconsolable et, dans sa chambre tendue de noir, elle pleurait et remplissait moultes flacons de ses larmes…
Dans ce lac, un soir on y immerge un corps… « En se penchant, on pouvait deviner tout au fond une silhouette enveloppée d’un drap et lestée de deux blocs de pierre, l’un orné d’initiales entrelacées et l’autre d’une colombe. Motifs effrités, rongés par le temps. Dans quelques semaines, six mois, un an peut-être, il en serait de même pour le corps. Il se décomposerait jusqu’à se dissoudre dans le paysage qui lui tenait lieu de tombe-eaux noires piquées de roseaux où voletaient des Lire la suite

« Une minute quarante-neuf secondes » de Riss aux éditions Actes Sud

Après Catharsis , une BD où Luz, dessinateur de Charlie Hebdo, tentait d’évacuer, de son rude trait de crayon, le traumatisme de l’attentat du 7 janvier 2015, dans un enchaînement de saynètes qui racontaient la douleur, l’amour, le désespoir, la peur de vivre et la volonté, parfois, de tout abandonner, après Le Lambeau , récit extraordinaire où Philippe Lançon nous plongeait dans la souffrance et le doute de ses longs mois d’hôpital avec une qualité d’écriture exceptionnelle, Riss vient de nous livrer à son tour sa vision et sa perception de l’attentat de Charlie Hebdo dans un récit magistral, Une minute quarante-neuf secondes.
Le 7 janvier 2015, en fin de matinée, Paris a vécu une scène de guerre, brève – « une minute quarante-neuf secondes » -, sanglante – 10 morts, au cœur de la capitale, rue Nicolas-Appert, 11è arrondissement -, précise – « les coups de feu avaient été tirés avec soin et atteignirent presque tous leurs Lire la suite

« J’ai couru vers le Nil » de Alaa el-Aswany aux éditions Actes Sud

A travers le destin d’une galerie de personnages issus de milieux divers Alaa al-Aswany nous raconte la révolution de 2011 en Egypte. C’est l’envers de ce que les médias nous ont relayé et c’est la vie de la Place Tahrir animée par tous ceux qui ont le désir de « construire une Egypte nouvelle, propre et respectable. »
Les personnages sont colorés et quelques passages teintés d’humour à la manière de l’auteur de l’Immeuble Yacoubian dont l’écriture est remarquable.
La répression terrible avec humiliations et tortures des manifestants est clairement dénoncée et ce roman est interdit en Egypte ainsi que dans une grande partie du monde arabe.

par BL

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Les déferlantes » de Claudie Gallay aux éditions Actes Sud

« Les déferlantes » vous tombent dessus et… vous ne lâchez plus le livre !

C’est l’histoire de femmes et d’hommes maltraités par la vie, de vies que la mer a avalées, de regrets, de non-dits, de secrets…

C’est l’histoire de cette jeune femme qui a perdu son amour et qui essaie de se reconstruire en comptant les oiseaux sur les falaises.

C’est l’histoire d’un village près de La Hague battu par les vents où les mêmes personnes sont toujours aux mêmes endroits.

C’est l’histoire d’un homme qui arrive, un jour, au village et qui ne fait pas partie du décor…

Un livre d’écorchés vifs, un beau roman.

par MAG

« La sorcière » de Camilla Läckberg aux éditions Actes Sud

Pour les « accros » à Camilla Läckberg, nous retrouvons avec plaisir ses personnages qui nous sont maintenant familiers : c’est comme une famille lointaine que nous croisons de temps en temps.
Dans ce nouvel épisode, la disparition de Nea, 4 ans, fait écho à la disparition de Stella, 4 ans également, trente ans auparavant. Toutes les deux sont retrouvées assassinées au même endroit.
Le roman lancé, il ne reste plus qu’à se laisser emporter.
Une incursion au XVIIème siècle sur le thème de la chasse aux sorcières ancre ce roman dans la réalité historique.
La lecture est facile, captivante. Le roman se situe dans l’actualité : les réfugiés Syriens, les relations entre les adolescents et le harcèlement, la maltraitance.
Laissez-vous tenter par ce roman policier soft et Lire la suite

« Zabor ou Les psaumes » de Kamel Daoud aux éditions Actes Sud

Roman ? Essai philosophique ? Réflexion sur la vie et la mort ?

Près d’Aboukir, Zabor vit avec son grand-père mutique et sa tante célibataire, ses cahiers et ses livres au pied d’une colline où son père a reconstruit une maison avec sa nouvelle famille.

Zabor a le pouvoir par l’écriture de faire reculer la mort. Il sera donc appelé au chevet de son père mourant.

L’écriture rythmée par des différences de style, de calligraphie, des digressions fréquentes, contribue à maintenir un certain intérêt.
Toutefois, pour moi, cette lecture n’a pas été une « lecture-plaisir » et je me suis astreinte à terminer ce livre, un côté « désordre » m’a beaucoup gênée. Lire la suite

« Les Bourgeois » d’Alice Ferney aux éditions Actes Sud

De la fin du XIXème à nos jours, Alice Ferney nous conte l’histoire des « Bourgeois » qui sont des bourgeois…

L’enterrement d’un des membres de cette très grande famille est l’occasion donnée pour commencer à nous raconter le destin de chacun. Sans aucune chronologie, cette saga familiale associe le devenir de chacun à l’histoire de France ; on vit le bouleversement industriel du début du XXème puis la 1ère guerre, l’entre-deux guerre, la seconde… tous les faits historiques et sociaux qui ont fait ce qu’est devenu notre pays tant au niveau social qu’économique. Familles très « catho », ils évoluaient dans un même milieu et leur vie avait pour étendard « Honneur, famille, patrie ». Les hommes travaillaient et les femmes « pondaient » ! 6, 8, 10 enfants peuplaient Lire la suite

« Le gardien des choses perdues » de Ruth Hogan chez Actes Sud

Le fil qui relie Eunice et Laura est celui des choses perdues ; entremêlés habilement les deux destins nous tiennent en haleine avec humour tout au long du récit.

Pourquoi Anthony démarre cette insolite collection d’objets trouvés et note minutieusement le lieu et la date de leur découverte ?
Comment Laura trouve sa place dans la belle demeure anglaise et se voit confier la difficile mission de restituer tous ces objets à leurs propriétaires ?
Freddy, le beau jardinier est il sous le charme de Laura ?
Derrière une apparente futilité, des sujets aussi graves que le deuil, la maladie, la vieillesse sont abordés avec une grande délicatesse et saupoudrés de ce cher humour britannique.
Ruth Hogan a traversé de rudes épreuves et ses insomnies Lire la suite

« Le mobile » de Javier Cercas chez Actes Sud

9782330068967Un jeune auteur en panne d’inspiration décide d’épier ses voisins et même de les côtoyer, au plus près parfois, pour essayer de leur soutirer une partie de leur âme. Vivant pleinement son futur roman, il fomente un scénario cruel pour arriver à ses fins…

Mais… la vérité la plus forte est-elle celle du réel ou de la fiction ? Qui manipule qui ?

Excellent livre et quelle écriture !

par MAG

Je intéressé(e) par ce livre : je clique ici

« Ecoutez nos défaites » de Laurent Gaudé chez Actes Sud

9782330066499Un livre sur le temps, l’Histoire des hommes, la gloire, la victoire… et les défaites.
J’avoue avoir été déconcertée par ce livre et ne pas pouvoir participer aux louanges entendues de toutes parts. Malgré le style lyrique de Gaudé, « ce souffle épique » dont on parle, je n’ai pas réussi à entrer en phase avec toutes ces histoires, tous ces personnages. Quel fut le critère de l’auteur pour les choisir ?

Tout commence par la rencontre à Zurich, l’histoire d’une nuit entre ASSEM, agent des services secrets français, et MARIAM, archéologue irakienne qui traque les objets volés lors des pillages à Bagdad et ces régions où tant de beautés souffrent des guerres. L’un aime la poésie, l’autre l’art, mais sont-ils des remparts face à la folie guerrière ? Pour moi, nous ne retrouvons pas assez ces personnages dans le roman.
Nous suivrons donc HANNIBAL, guerroyant pendant plus de 20 ans contre les Romains, Hannibal fonçant avec ses éléphants ; cela nous rafraîchit la mémoire sur cette période de l’histoire ! GRANT, « le boucher », vainqueur du Général Lee dans la guerre civile américaine. Que d’horreurs avant d’être élu président d’Amérique. HAÏLE SELASSIË, « le Roi des Rois » qui ne résistera pas au pilonnage de l’armée de Musssolini. Défaite, exil, il accusera de lâcheté la SDN à Genève. Il retournera dans son pays, mais nous suivrons à nouveau la guerre, la famine, les horreurs avant la défaite.

ASSAM, qui a « présidé » et participé à la chute de Khadafi, à sa mort lors d’opérations en Lybie, recherche l’espion américain qui a tué Ben Laden et qui aurait participé à de nombreux trafics. Ces passages m’ont paru bien longs. Et ces 2 hommes qui ont « gagné » avec les morts de 2 tyrans, ont-ils gagné en regardant les suites de ces actes ? L’Histoire n’est qu’un perpétuel recommencement et nous n’apprenons donc rien de nos défaites, malgré les joies des victoires.

Je retiens quand même quelques messages d’espérance en l’humanité avec MARIAM qui lutte pour les beautés de sites historiques, d’objets transmetteurs de l’Histoire, et qui lutte aussi contre la maladie ; pour ce vieux personnage Khaled-El-Assad qui reste jusqu’au bout pour défende Palmyre et qui paiera de sa vie pour protéger ce que des siècles ont construit, préservé avant d’être détruits par la violence des hommes et de leurs idées.

Dans les moments difficiles, violents de notre époque, pourquoi nous rappeler ces horreurs guerrières et nous redire que finalement nous « n’écoutons pas nos défaites ».

par E.S.A.

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.