« Innocence » de Eva Ionesco aux éditions Grasset

Je dois l’avouer, je ne connaissais pas vraiment la réalisatrice de « my little princess » et n’avais pas eu envie de lire « Eva » de Simon Liberati. Mais me voici devant ce livre « Innocence ». Innocence ? Oui, innocence volée, enfance piégée dans l’intolérable. Eva Ionesco nous parle donc de son enfance, petite enfance surtout puisque l’histoire se situe autour de ses 6/10 ans.

Cette petite fille vit avec son arrière-grand-mère dans une chambre « de bonne » de l’immeuble où vit sa mère Irène Ionesco. Celle-ci se vit en femme torturée, artiste incomprise malgré son appareil Nikon, cet appareil photo censé lui apporter l’aisance. Lire la suite