« Le livre des Baltimore » de Joël Dicker chez De Fallois

9782877069472Ce nouveau livre devrait partager les avis : brillant comme le premier, démoli, attaqué, ‎controversé… le succès médiatique ne sert pas toujours les auteurs !‎
‎ Nous retrouvons donc Marcus GOLDMAN, de « L’affaire Harry Quebert ». Ce Marcus quitte New-‎York pour la Floride où il a décidé d’écrire sur sa propre famille. Et nous voilà embarqués dans cette ‎histoire sombre que l’on suit avec plaisir. Qui sont donc les Baltimore : une famille américaine à 2 ‎vitesses, 2 clans, aux niveaux de vie bien différents. L’auteur Marcus Goldman est des Montclair, ils ‎vivent moyennement ; ceux de Baltimore mènent grand train de vie. Mais tout le monde se retrouve ‎lors des THANKSGIVING autour de cette dinde traditionnelle, chez les grands-parents. Les cousins se ‎retrouvent avec joie : Marcus le narrateur, Hillel le surdoué mais un peu chétif, et plus tard Woody, fils ‎adoptif des Baltimore, Woody à la forte personnalité et au physique solide. Ces trois-là forment un trio ‎soudé, liens affectifs profonds. Il y aura également une jeune fille Alexandra au rôle important dans la ‎vie de ces jeunes gens. Lire la suite

« Le livre des Baltimore » de Joël Dicker

9782877069472

« Le livre des Baltimore » de Joël Dicker chez De Fallois

Je l’avais attendu, je n’ai pas été déçu.
Vous vous souvenez de Marcus Goldman, ce jeune écrivain qui racontait la vérité sur l’affaire Harry Quebert, et bien il est de retour. Sauf que cette fois ci, il décidera de s’intéresser à sa famille et à ses deux branches, les Goldman de Montclair (son père et sa mère) et les Goldman de Baltimore, à qui tout a réussi jusqu’au drame..
Durant son enfance, Marcus Goldman vouait un culte à sa famille de Baltimore qui a tout réussi, argent, famille heureuse, deux frères soudés, en somme toutes les petites choses que Marcus ne retrouve pas dans sa famille. A chaque vacances, il essaye de fuir Montclair pour rejoindre ses cousins, Hillel l’intellectuel de la famille, surdoué mais incompris par ses camarades et professeur, et Woody recueilli par les Goldman de Baltimore, beau et grand gamin, surdoué du sport et qui réussira à se reconstruire dans cette nouvelle famille. Lire la suite

« La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker

9782877068635

« La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker chez De Fallois

« « Ce sont vos échecs qui donneront toute leur saveur à vos victoires. »
C’est l’histoire de Marcus Goldman, jeune écrivain « talentueux » qui après avoir sorti un premier roman qui a connu un grand succès au Etats Unis, est en panne d’idée pour le second, le fameux « syndrome de la page blanche ». Pour échapper à son agent et à son éditeur qui le pressent, mais surtout à lui-même, il décide de partir, de prendre des vacances pour se retrouver et trouver L’idée. De retour à New York, il prend la décision de retourner aux sources de son succès : Harry Québert, son mentor, son ancien professeur mais surtout son seul ami, qu’il a « mis de côté » depuis son succès.
Il quitte son monde « blingbling » pour Aurora, petit village du Nord des Etats Unis. Quelques jours après son arrivée chez son ami, une terrible nouvelle va venir bouleverser le court de l’histoire : le jardinier d’Harry Quebert à découvert dans le jardin un cadavre, vieux de plusieurs années. Le cadavre d’une jeune fille portée disparue depuis plus de 30 ans, NOLA.
A partir de ce moment, commence l’histoire non plus de Marcus mais celle d’Harry. Accusé du meurtre de NOLA, Marcus se met en tête de prouver son innocence par tous les moyens, et, quoi de mieux que d’écrire La véritable histoire de Harry Québert. De découverte sordide en rebondissement joyeux, l’auteur nous embarque dans une enquête aux fins fonds de l’Amérique.

Toute la complexité du roman se trouve dans la façon dont est racontée l’histoire, d’abord sur la vie d’un auteur en manque d’inspiration, puis sur l’enquête au présent mélangé au souvenir des habitants de Aurora en 1975, puis enfin le dénouement de l’affaire par la sortie du deuxième livre de Marcus, l’homme qui valait 1 millions de dollars. Enfin pour compliquer le tout, les chapitres sont inversés, on raconte la fin de l’histoire (la mort de Nola) pour revenir au commencement, en 1975. Il faut s’accrocher pour ne pas perdre le fil, mais l’intrigue est telle que cela ne pose aucun problème.
Ce roman est tout simplement passionnant. On est tenu en haleine tout le long, on peut même s’amuser à noter nos éventuels coupables, recouper les témoignages, on est au cœur de l’enquête. Un bon roman, avec un style très abordable (quelque fois un peu plat) mais qui nous fait passer un bon moment. »

Pierre-Emmanuel S.