« Filles de la mer » de Mary Lynn Bracht aux éditions Robert Laffont

Plonger est un don disait la mère d’Hana, femme de la mer qui a apprit le métier de plongeuse en apnée à ses deux filles dans les eaux glaciales de l’île de Jegu, au sud de la Corée. Elles sont devenues indépendantes, expérimentées appartenant à une communauté : les haenyoo qui gagnent leur vie en plongeant jusqu’à 10m et sans masque à oxygène pour ramasser des abalones et des fruits de mer pour nourrir leur familles. Hana a 16 ans, elle parle couramment le japonais bien que coréenne mais citoyenne de seconde zone. Nous sommes en 1943, les soldats japonais sont là et rodent pour enlever les toutes jeunes filles afin de les violer et de les séquestrer pour qu’elles deviennent des « femmes de réconfort » pour leur seul plaisir.
C’est ainsi que Hana pour protéger Emi va se laisser enlever à la place de sa petite sœur et va être Lire la suite

Publicités

« La sorcière » de Camilla Läckberg aux éditions Actes Sud

Pour les « accros » à Camilla Läckberg, nous retrouvons avec plaisir ses personnages qui nous sont maintenant familiers : c’est comme une famille lointaine que nous croisons de temps en temps.
Dans ce nouvel épisode, la disparition de Nea, 4 ans, fait écho à la disparition de Stella, 4 ans également, trente ans auparavant. Toutes les deux sont retrouvées assassinées au même endroit.
Le roman lancé, il ne reste plus qu’à se laisser emporter.
Une incursion au XVIIème siècle sur le thème de la chasse aux sorcières ancre ce roman dans la réalité historique.
La lecture est facile, captivante. Le roman se situe dans l’actualité : les réfugiés Syriens, les relations entre les adolescents et le harcèlement, la maltraitance.
Laissez-vous tenter par ce roman policier soft et Lire la suite

« Les huit montagnes » de Paolo Cognetti aux éditions Ookilus

 

Ce roman est un vrai coup de cœur. L’auteur né de parents vénitiens émigrés, rend hommage à la montagne lumineuse de son père pour retrouver ses mots, replonger dans ses souvenirs, remonter le cours de sa mémoire, repenser à sa vie. C’est dans le souvenir que se trouve le plus beau refuge… à sa mère, mère aimante, bienveillante, calme et cultivant les liens d’amitié. Son père parlait peu, que pour dire des choses importantes. Ensemble, ils ont parcouru les sentiers du val d’Aoste, la montagne de son enfance en été, où il a rencontré un garçon de son âge.
C’est l’histoire d’une d’une très belle amitié entre 2 enfants solitaires : Bruno enfant de la montagne et Pietro enfant de la ville. C’est aussi l’histoire d’une réconciliation avec son père avec le regret d’être passé à côté de quelque chose car Pietro avait pris Lire la suite

« Femme à la mobylette » de Jean-Luc Seigle aux éditions Flammarion

Court roman, intense qui dépeint la vie d’une famille « laissée-pour-compte ».
Reine, 35 ans, au chômage, abandonnée par son compagnon vit avec ses 3 jeunes enfants. Son horizon s’assombrit, les pensées noires arrivent. Puis, elle trouve une mobylette bleue dans le fouillis de son jardin : le déclic qui lui permettra de revivre, retrouver du travail peu ordinaire, avoir un nouveau statut pour ses enfants et rencontrer l’amour en la personne d’un routier original.
Nous nous prenons à rêver avec elle d’une nouvelle vie mais…
Ce roman se lit d’une traite. Reine nous accroche et nous emmène avec elle dans une possibilité de vie meilleure…
A lire sans hésiter ! Avec en bonus ou ce qui est peut être à l’origine de ce roman, un texte sur un Lire la suite

« Les Loyautés » de Delphine de Vigan aux éditions JC Lattès

Deux adolescents, leurs parents et le professeur de SVT, se tournent autour avec chacun sa façon de protéger l’autre : le mot loyauté trouve ici tout son sens.

Théo, en garde alternée, face à ses parents qui ne communiquent plus « protège » son père qui plonge. Théo se trouve entraîné à mentir à tous, à se détruire lentement.

Mathis, le copain qui « protège » Théo en ne dévoilant pas ses dérives (alcool, absentéisme) alors qu’il sent le drame qui se prépare.

Cécile, la maman de Mathis découvre la face cachée de son mari et ne réalise pas le Lire la suite

« La nuit des béguines » de Aline Kiner aux éditions Voir de près

Roman historique très bien écrit et très détaillé sur la vie du béguinage royal dans Le Marais à Paris au moyen âge, celui-ci est protégé par Philippe Le Bel en 1310 par dévotion envers son ancêtre.

Le béguinage était une communauté de femmes issues de tous milieux. Célibataires ou veuves, elles vivaient libres, insaisissables, empreintes d’humilité, de bonté se consacraient à Dieu sans pour autant se retirer du monde. Elles cultivaient la terre, soignaient avec des plantes et des épices car elles ont des vertus médicinales. Les béguines sont moquées, critiquées, accusées dans leurs libertés, leurs statuts, leurs pensées par l’église catholique assoiffée de pouvoir et d’autorité qui crée un tribunal d’inquisiteurs. Ainsi Marguerite Porete, femme érudite exceptionnelle sera brûlée sur la place publique pour avoir écrit Lire la suite

« Mille femmes blanches : les carnets de May Dodd » de Jim Fergus aux éditions du Cherche Midi

Le 18 Septembre 1874, le chef indien Little Wolf est reçu à Washington par le Président Grant afin de s’exprimer sur l’avenir fragile de son peuple persécuté par les soldats blancs.
A partir de ce fait historique l’auteur Jim Fergus imagine une aventure extraordinaire qui scellera à jamais le destin de femmes blanches aux tribus Cheyenne.
Little Wolf, pour assurer la pérennité de son peuple demande mille femmes blanches en échange de mille chevaux. Ces femmes assurerons une vie maritale et donneront naissance à la prochaine génération qui liera les deux peuples.
De cette proposition outrageante, naquit le programme Femmes Blanches pour les Indiens mené par le gouvernement Américain qui perçoit l’occasion de civiliser les sauvages.
Rapidement un premier contingent de Lire la suite

« Le voyage d’Octavio » de Miguel Bonnefoy aux éditions Rivages

C’est un premier roman de 125 pages écrit d’une belle écriture poétique par un jeune auteur vénézuélien qui nous fait voyager dans son pays d’origine. Il se réapproprie sa terre, la beauté de la nature odorante, son passé, l’amour de son pays et de ses légendes.
Octavio, jeune analphabète géant, « brut de décoffrage » comme on dirait vulgairement, personnage sensible et attachant, tombe amoureux de Vénézuela qui va lui faire découvrir l’amour et l’écriture. Elle possède un pétroglyphe qui fait des envieux et va causer l’exil d’Octavio. Celui-ci fait une rencontre malheureuse et il va commettre des larcins. Son errance commence et il se métamorphose au fil des jours pour se repentir.

par MR, « Lectures Gourmandes » Lire la suite

« Ces rêves qu’on piétine » de Sébastien Spitzer aux éditions l’Observatoire

Un premier roman fort, une belle écriture toute en finesse pour nous décrire les horreurs inhumaines commises lors de la seconde guerre mondiale.
Ce livre se découpe en chapitres : les témoignages d’hommes et de femmes des camps et les derniers jours de Magda Goebels.
En fil conducteur, les lettres du père de Magda, père juif qu’elle a effacé de sa vie pour devenir une grande Dame.

Des faits historiques entrecroisés de fiction, à lire absolument.

par MeM, « Lectures Gourmandes »

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Zabor ou Les psaumes » de Kamel Daoud aux éditions Actes Sud

Roman ? Essai philosophique ? Réflexion sur la vie et la mort ?

Près d’Aboukir, Zabor vit avec son grand-père mutique et sa tante célibataire, ses cahiers et ses livres au pied d’une colline où son père a reconstruit une maison avec sa nouvelle famille.

Zabor a le pouvoir par l’écriture de faire reculer la mort. Il sera donc appelé au chevet de son père mourant.

L’écriture rythmée par des différences de style, de calligraphie, des digressions fréquentes, contribue à maintenir un certain intérêt.
Toutefois, pour moi, cette lecture n’a pas été une « lecture-plaisir » et je me suis astreinte à terminer ce livre, un côté « désordre » m’a beaucoup gênée. Lire la suite