« Ces rêves qu’on piétine » de Sébastien Spitzer aux éditions l’Observatoire

Un premier roman fort, une belle écriture toute en finesse pour nous décrire les horreurs inhumaines commises lors de la seconde guerre mondiale.
Ce livre se découpe en chapitres : les témoignages d’hommes et de femmes des camps et les derniers jours de Magda Goebels.
En fil conducteur, les lettres du père de Magda, père juif qu’elle a effacé de sa vie pour devenir une grande Dame.

Des faits historiques entrecroisés de fiction, à lire absolument.

par MeM, « Lectures Gourmandes »

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Zabor ou Les psaumes » de Kamel Daoud aux éditions Actes Sud

Roman ? Essai philosophique ? Réflexion sur la vie et la mort ?

Près d’Aboukir, Zabor vit avec son grand-père mutique et sa tante célibataire, ses cahiers et ses livres au pied d’une colline où son père a reconstruit une maison avec sa nouvelle famille.

Zabor a le pouvoir par l’écriture de faire reculer la mort. Il sera donc appelé au chevet de son père mourant.

L’écriture rythmée par des différences de style, de calligraphie, des digressions fréquentes, contribue à maintenir un certain intérêt.
Toutefois, pour moi, cette lecture n’a pas été une « lecture-plaisir » et je me suis astreinte à terminer ce livre, un côté « désordre » m’a beaucoup gênée. Lire la suite

« L’insoumise de la Porte de Flandre » de Fouad Laroui aux éditions Julliard

Chaque après midi, Fatima, jeune étudiante marocaine, brillante, éprise de liberté, traverse le quartier des hommes « Mollenbeek ». Elle est vêtue d’un hijab (voile islamique noir) sur une longue djellaba noire.
A l’adolescence, sa mère lui a interdit les marques d’affection avec son père qu’elle adore, les hommes en général. Elle lui transmet la hchouma qui signifie honte et pudeur. Elle porte le voile de sa propre volonté pour traverser Mollenbeek, pour se cacher des regards.
Elle fomente une vengeance envers les hommes qui la jaugent, la matent et la reluquent.
Quand elle a traversé le pont de Flandre, elle rentre furtivement dans un immeuble et ressort cheveux aux vents, moulée dans une robe qui dessinent ses formes voluptueuses. Puis elle se dirige vers un sex-shop où elle expose son corps magnifique pour se Lire la suite

« Ma mère, cette inconnue » de Philippe Labro aux éditions Gallimard

Elle tient en permanence, assise dans son fauteuil face à la mer, un vieux carnet de moleskine, mince accessoire qu’elle chérit de ses doigts usés et ne s’en sépare jamais.
Qui est elle ? Qui était elle ? D’où venait elle ?
Netka, Nétouchka, Mamika, 50% de sang polonais dans ses veines, enfant valise, vieille femme énigmatique qui chérissaient les siens, intarissable et volubile quand il s’agit de parler des autres, a fermé les portes sur son enfance, son adolescence, sa jeunesse.
Philippe, son fils, journaliste de grand renom nous relate son histoire bouleversante avec beaucoup d’émotion. L’existence dissimulée, mystérieuse, l’injustice du destin que lui a réservé la vie.

Magnifique roman, très bien écrit. Lire la suite

« Les chaussures italiennes » de Henning Mankell aux éditions du Seuil

Fredrick, jeune chirurgien orthopédiste brillant, commet l’irréparable dans sa carrière : il ampute une jeune femme atteinte d’une tumeur de son bras droit sans s’être assuré que c’était celui-ci qui était malade. Il doit mettre sa carrière entre parenthèses rongé par les remords. Il quitte l’amour de sa vie sans explication pour une île en Suède où il vit en reclus, île de ses grands parents.
Là, il perd le contact avec le monde extérieur, entouré de son chat et de son chien, il devient un homme taciturne et renfermé. Un homme qui esquive et qui fuit avec des intermittences entre des passages à vide et des plongées dans le passé. Sa seule visite est un vieux facteur hypocondriaque qu’il soigne de ses maux imaginaires. Tous les matins, Fredrik creuse un trou à la hache et s’immerge dans l’eau glacée afin de se sentir encore Lire la suite

« Les faux-fuyants » de Françoise Sagan aux éditions Pocket

Françoise Sagan, écrivaine Française est née en 1935 dans le lot et décède en 2004 à Paris. Sa passion pour la littérature prend ancrage dés son enfance, elle poursuit ses études à la Sorbonne et découvre les clubs de Saint-Germain. A 18 ans, elle publie son premier roman « Bonjour tristesse » suivit de « Un certain sourire ». Son talent littéraire est reconnu. Elle publiera une cinquantaine de romans. Autour de la nouvelle vague, elle demeure un personnage emblématique de cette époque, elle reçoit en 1985 le grand prix Pierre de Monaco pour l’ensemble de son œuvre.

Les faux-fuyants constituent un groupe de quatre snobs appartenant à la haute société parisienne. Loïc Lhermitte, dandy, est attaché au Quai d’Orsay, Luce Adler jeune femme délaissée par son richissime mari Lire la suite

« Le jour d’avant » de Sorj Chalandon aux éditions Grasset

     Au Nord, c’était les corons, la terre c’était le charbon, le ciel c’était l’horizon les hommes, les mineurs de fond…. Pierre Bachelet Michel Flavent, fils de paysan a vécu son enfance très heureuse à St-Aimé à Lievain avec ses parents et son frère Jojo à qui il vouait un amour sans faille. Celui-ci, était mineur de fond et lui ramenait tous les jours le pain d’alouette (mordre dans ce pain voulait dire que le mineur était remonté).
Ensemble ils chevauchaient la gulff, la mobylette fétiche serrés l’un contre l’autre en chantant jusqu’à ce que l’accident arrive… toute sa vie il portera et sera rongé par la culpabilité.
Simultanément la mine de Lievain engloutit dans ses entrailles 42 mineurs.
Michel décide de se venger de celle-ci. Son frère lui rapportait les ordres du porion « si on fait Lire la suite

« Une colonne de feu » de Ken Follett aux éditions Robert Laffont

J’avais été subjuguée par la trilogie «Siècle» & par l’écriture de Ken follett.
Je réitère donc avec cet auteur, je n’ai pas lu «Les piliers de la Terre» ni «Un monde sans fin» j’aurais peut-être du.
1558, Kingsbridge en Angleterre, Calais & Paris en France & d’ailleurs par la flotte maritime. Nous voyageons d’un pays à l’autre, d’un roi, d’une reine… dans la violence de la religion pour d’un côté préserver la tolérance de chacun & dans l’autre le totalitarisme de la chrétienté.
Ken Follett écrit dans sa belle écriture fluide & agréable ce qui m’a permis d’aller au bout du livre cependant la fiction l’emportant parfois sur l’histoire je me suis lassée de cette incessante guerre de religion qui à mon sens n’a pas été vécue de cette façon. Lire la suite

« La vie rêvée de Virginia Fly » de Angela Huth chez Quai Voltaire

Jour et nuit Virginia Fly est harcelée de phantasmes au cours desquels elle se fait violer par un grand moustachu ! Elle rêve de vivre une passion charnelle qui selon sa mère lui apporterait un bien-être délicieux !
Virginia est trentenaire et toujours vierge ! Elle mène, dans un petit village anglais, une vie monotone dans la rassurante demeure familiale, entre un père docile et une mère possessive aux volontés de laquelle elle se plie allant jusqu’à accepter de révéler sa virginité lors d’une émission télévisée.
Virginia Fly rêvait de devenir danseuse de claquette, elle est une institutrice médiocre, mal dans sa peau se cachant derrière ses jupes de flanelle grise. Elle n’attend pas grand chose de la vie si ce n’est de rencontrer le grand amour. Virginia est loin d’être idiote mais elle est naïve… Pourtant au fond d’elle Lire la suite

« Vera » de Karl Geary aux éditions Rivages

Sonny, jeune irlandais, adolescent de 16 ans un peu timoré travaille dans une boucherie. Il est issu d’une famille pauvre, disloquée où il se sent exclu. Alors qu’il aide son père à construire un mur, il fait la connaissance de la propriétaire. C’est une femme très belle, d’âge mûr, bourgeoise, qui le met en émoi. Il tourne autour, accepte des petits travaux pour elle. Il devient fou amoureux… Un jour, il va lui sauver la vie lors d’une tentative de suicide : c’est une femme dépressive. Il ira la voir à l’hôpital pendant sa convalescence et lui fera la lecture malgré la désapprobation de ses parents et de son amie Sharon. Il sèche les cours, se bagarre, s’enivre, se cherche…
Très beau roman, bien écrit.

par MR, « Lectures Gourmandes » Lire la suite