« Le vertige des étreintes » de Albert Bensoussan aux éditions Maurice Nadeau

Les livres d’Albert Bensoussan prennent naissance dans le terreau judéo-arabo-berbère de son Algérie natale, en particulier dans la blanche et inoubliable Alger d’avant la guerre d’indépendance, comme il l’a si bien raconté tout au long de ses romans et récits, en particulier dans ses derniers textes, « La Véranda » et « L’Anneau ». Avec « Le vertige des étreintes », Albert Bensoussan nous offre peut-être le plus accompli de ses textes, baroque et poétique, flamboyant et déchirant, puisé dans cette mémoire méditerranéenne qu’il n’a cessé de chanter, et enchanter, depuis près d’un demi-siècle.

Lire la suite

Publicités

« La route de la mer » de Philippe Le Guillou aux éditions Gallimard

Philippe Le Guillou nous livre un nouveau roman, « La route de la mer », qui voit deux personnages, un frère et une sœur, parcourir ensemble les décennies 70 et 80, de Pompidou à Mitterrand, dans la fièvre de leur art. Anna est une pianiste d’exception et admirable interprète de Liszt. Lui, dessinateur et sculpteur, vit dans l’admiration, et l’ombre, de cette sœur adulée de tous.

Lire la suite

« La soie du sanglier » de Emmanuelle Delacomptée aux éditions JC Lattès

Emmanuelle Delacomptée, jeune professeur agrégée, nous avait dévoilé en 2014, dans un récit d’un réalisme réjouissant, sa toute première expérience pédagogique dans un village de Normandie. C’était « Molière à la campagne ». L’auteur s’aventure à présent, pour la première fois, sur le terrain du roman, avec « La soie du sanglier », joli titre allitératif et métaphorique qui annonce un texte ancré en Périgord, mêlant rudesse et tendresse, porté par une langue extraordinaire de précision, de charme et de poésie. Un roman magnifique. 

Lire la suite

« Le collier rouge » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Folio

Depuis quatre à cinq ans, l’édition française nous offre, centenaire oblige, de beaux romans inspirés par le premier conflit mondial. « Au revoir là-haut » fut l’un des premiers d’entre eux, auréolé du Goncourt en 2013, puis porté à l’écran en 2017 par Albert Dupontel. Jean-Christophe Rufin nous en a offert un autre, en 2014, « Le Collier rouge », bref roman, sobre, tendu, émouvant. Et qui, lui aussi, a les honneurs du septième art en ce printemps 2018, dans une réalisation de Jean Becker, avec François Cluzet et Nicolas Duvauchelle. Lire la suite

« Big mother veille sur vous, vous surveille » de Sébastien Desreux aux éditions H&K

L’affaire Edward Snowden, survenue en mai 2013, a braqué les projecteurs sur une institution par essence discrète, la NSA (National Security Agency), dont Sébastien Desreux, informaticien et ancien élève de l’ENS, décrit le fonctionnement dans un livre bref, précis, et édifiant, intitulé « Big Mother veille sur vous, vous surveille ». Dans les révélations du printemps 2013, on a appris que Snowden, ancien membre des services de renseignements des Etats-Unis, avait livré 10000 documents confidentiels au « Washington Post » et au « Guardian », repris partiellement par « Le Monde ».

Lire la suite

« Emportée » de Paule Du Bouchet aux éditions Actes Sud

L’auteur a six ans lorsque sa mère, Tina Jolas, jeune épouse du poète André du Bouchet, rencontre l’homme qui va bouleverser sa vie, René Char. A travers le tracé sinueux et complexe de deux existences qui n’ont cessé de se chercher et se déchirer, la sienne et celle de sa mère, Paule du Bouchet dresse le portrait d’une femme secrète, entière et « emportée ».

Lire la suite

« Ce qui n’a pas de nom » de Piedad Bonnett Vélez aux éditions Métailié

Comment dire la douleur de la perte d’un enfant ? Comment les mots peuvent aider à supporter l’insupportable ? Que peut la littérature ? Piedad Bonnett, romancière et poétesse colombienne nous dit, dans un récit bref et bouleversant, ce que fut l’abîme où l’a plongé le suicide de son fils, brillant artiste et étudiant en art plastique à l’université de Columbia à New York. Un livre fort et inoubliable, salué à sa parution, en 2013 en Amérique latine et en Espagne, par Héctor Abad et Mario Vargas Llosa.

Lire la suite

« Un été à quatre mains » de Gaëlle Josse aux Ateliers Henry Dougier

Durant l’été 1828, Franz Schubert fut le maître de musique des filles de l’aristocratique famille Esterhazy à Vienne. Et il tomba amoureux de l’une d’elle, Caroline. C’est ce qu’imagine et raconte merveilleusement Gaëlle Josse dans ce roman au titre délicat où l’on retrouve avec des mots pudiques, vibrants et poétiques toute la douceur et la grâce de la musique schubertienne. Un magnifique roman.

Lire la suite

« Le chemin des morts » de François Sureau aux éditions Folio

La collection de poche « Folio » vient de rééditer le témoignage, dérangeant et fort, de François Sureau, paru en 2013 chez Gallimard (collection Blanche), qui rappelle l’issue tragique d’un recours demandé devant le Conseil d’Etat en 1983 par un militant basque et antifranquiste, Jorge Ibarrategui, réfugié politique en France du temps du général Franco. Ce militant, renvoyé en Espagne par la France, fut assassiné par un groupuscule de police parallèle de l’ancien régime franquiste. Cet assassinat hante toujours la mémoire de François Sureau.

Lire la suite

« Écrire pour quelqu’un » de Jean-Michel Delacomptée aux éditions Gallimard

Jean-Michel Delacomptée est un universitaire dixseptiémiste qui nous a offert de brillants essais sur Saint-Simon, Bossuet, ou Madame de Lafayette. Après avoir écrit sur ces grandes figures de notre histoire littéraire, il a fini par écrire aussi sur lui-même. D’une simple et ancienne photographie familiale, retrouvée par hasard, il a écrit un récit magnifique d’émotion sur sa jeunesse et la figure de ses parents, de son père en particulier. Un très beau récit de la mémoire et de la transmission.

 

Lire la suite