« Bondrée » de Andrée A. Michaud aux éditions Rivages

Nous sommes en 1967. Autour du lac Bounbary où Bondrée, à la frontière américano-canadienne, des familles s’installent dans de jolis chalets. L’été est bien présent : les jeunes filles sont en short, les barbecues reprennent du service avec les apéritifs entre voisins…

Lire la suite

« Les fiancés » de Déborah Lévy-Bertherat aux éditions Rivages

René Loriot est résident depuis 6 mois de la maison de l’Espérance, il s’ennuit quelque peu.
Le soir de la Saint-Jean, Madeleine (toute nouvelle résidente) l’aperçoit dans le jardin et le prend pour son ancien Fiancé Max, mort en Indochine. Elle l’étreint avec amour. René est troublé… il reconnaît ce visage mais ne sait plus…
Doit-il contredire Madeleine ? Peut-il se faire passer pour Max ? Il est bien ennuyé.
Madeleine et René au fil du temps passé ensemble vont nous livrer leurs histoires.
Roman sur la vieillesse, c’est plein de tendresse et d’amour.

Par MeM, « Lectures Gourmandes »

Je suis intéressé(e) par ce livre : je clique ici.

« Le voyage d’Octavio » de Miguel Bonnefoy aux éditions Rivages

C’est un premier roman de 125 pages écrit d’une belle écriture poétique par un jeune auteur vénézuélien qui nous fait voyager dans son pays d’origine. Il se réapproprie sa terre, la beauté de la nature odorante, son passé, l’amour de son pays et de ses légendes.
Octavio, jeune analphabète géant, « brut de décoffrage » comme on dirait vulgairement, personnage sensible et attachant, tombe amoureux de Vénézuela qui va lui faire découvrir l’amour et l’écriture. Elle possède un pétroglyphe qui fait des envieux et va causer l’exil d’Octavio. Celui-ci fait une rencontre malheureuse et il va commettre des larcins. Son errance commence et il se métamorphose au fil des jours pour se repentir.

par MR, « Lectures Gourmandes » Lire la suite

« Sucre noir » de Miguel Bonnefoy aux éditions Rivages

Quel plaisir à lire ce joli conte ! L’écriture est belle, lyrique avec des mots rares, étranges, exotiques ! Que de belles descriptions emplies de poésie : elles nous font rêver en nous entraînant dans ce village des Caraïbes.

Dans un 1er chapitre extraordinaire, l’auteur nous entraîne dans une histoire : celle d’un trois-mâts de 18 canons qui se trouve planté au sommet des arbres. L’équipage ne fait rien, la nourriture baisse (que d’images pour combler les manques !).

Lire la suite

« Vera » de Karl Geary aux éditions Rivages

Sonny, jeune irlandais, adolescent de 16 ans un peu timoré travaille dans une boucherie. Il est issu d’une famille pauvre, disloquée où il se sent exclu. Alors qu’il aide son père à construire un mur, il fait la connaissance de la propriétaire. C’est une femme très belle, d’âge mûr, bourgeoise, qui le met en émoi. Il tourne autour, accepte des petits travaux pour elle. Il devient fou amoureux… Un jour, il va lui sauver la vie lors d’une tentative de suicide : c’est une femme dépressive. Il ira la voir à l’hôpital pendant sa convalescence et lui fera la lecture malgré la désapprobation de ses parents et de son amie Sharon. Il sèche les cours, se bagarre, s’enivre, se cherche…
Très beau roman, bien écrit.

par MR, « Lectures Gourmandes » Lire la suite

« Le commis » de Bernard Malamud chez Rivages

Réputé comme un des représentants de la littérature new-yorkaise et juive, au même titre que son contemporain Saul Bellow ou Philip Roth, plus jeune de quelques années, Bernard Malamud gagne à être connu ; ces traductions revisitées de ses romans permettront à un public plus large d’entrer dans cette œuvre unique.


Morris, un épicier juif de Brooklyn, voit son petit commerce péricliter. Humble et pauvre, il courbe le dos face aux difficultés de la vie. Ida, son épouse, se lamente à ses côtés, plus lucide mais tout aussi impuissante à changer le cours des choses.

Lire la suite

« Vera » de Karl Geary chez Rivages

Vera est un roman de Karl Geary paru en 2017 aux éditions Payot & Rivages. Il a été traduit de l’irlandais par Céline Leroy.

Sonny Knolls, jeune adolescent de seize ans, vit avec ses parents et ses deux frères dans un quartier populaire de Dublin. Sa mère s’acharne au travail, tandis que son père, maçon, dépense tout son argent dans des paris. Le héros est donc partagé entre sa mère, qu’il aide à boucler ses fins de mois en travaillant après les cours dans la boucherie de Joe et Mick, et son père qu’il aide sur ses chantiers certains week-ends. La mésentente se ressent notamment à travers les insultes que madame Knolls assène à son mari indifférent. Lire la suite

« Attachement féroce » de Vivian Gornick chez Rivages

Journaliste , féministe, critique littéraire, Vivian Gornick nous livre ici une autobiographie écrite il y a trente ans, traduite en français pour la première fois.
Ce récit nous livre la relation difficile entre l’auteur et sa mère tout au long de leur vie. Les deux femmes échangent au cours de déambulations dans le New-York des années 1980. La mère est totalement la figure tutélaire de la mère juive, immigrée d’Ukraine dans les années 30. Elle est communiste, parle un anglais parfait (contrairement à d’autres immigré(e)s ; ces familles habitent le Bronx. Femme au foyer insatisfaite, cette mère a un avis sur tout, occupant une place dans sa famille, son entourage.

Lire la suite

« J’ai vu un homme » de Owen Sheers chez Rivages

9782743633219Se plaçant naturellement dans la lignée des romanciers anglais, Owen Sheers nous propose ce livre, construit au rythme d’un policier, avec le ton d’un roman posant des questions graves, et selon une partition écrite avec une précision d’orfèvre.

Commençant à New York et dans le désert du Nevada pour venir à Londres, « J’ai vu un homme » est une brillante exploration sur une forme de violence, le sentiment de culpabilité et une tentative de rédemption. Owen Sheers met d’abord en scène un personnage qui sera le pivot des deux autres histoires. Pas directement impliqué dans les drames qu’il traverse, puisqu’il n’est ni victime ni coupable, il va cependant nous amener à réfléchir à ces sentiments de révolte Lire la suite

« Beaux rivages » de Nina Bouraoui chez Lattès

9782709650526Histoire de la fin d’un amour. Adrian quitte A. pour une autre femme après 8 ans d’un ‎grand amour. A. ne s’y attendait pas, et se retrouve anéantie, désespérée. Elle tente de se raccrocher ‎à l’idée que tout peut recommencer, sa rivale « renvoyée, laquelle lui envoie des preuves de sa force, ‎de son bonheur au travers de blogs qui rendent A. encore plus désespérée. ‎
‎ Histoire universelle , une séparation, personne n’est à l’abri. Celle-ci se passe dans le Paris des ‎attentats et nous voyons A. qui peine à se détacher, refusant même de se re-construire malgré les ‎amis, les rencontres.‎
‎ L’auteur , dans un texte court, nous entraîne en quelque sorte dans la psychanalyse du ‎personnage, en passant par Lire la suite